A Marseille, un collège est abandonné à la violence

Par et Pascale Pascariello
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Bien vu FLORESTAN .

et bien dit.

Bonjour ,,,

Je respectes, les élèves, les parents et les professeurs de cet établissement scolaire !!! !!! !!!

JE NE RESPECTES PAS VOS PROPOS: ISIDOR MAKI §§§ §§§ §§§

Votre vison de la France est une provocation FN, LR, et MELENCHONISTES écoloZADISTE §§§ §§§ §§§

TOUS MAFIEUX et TRAFIQUANTS, ANTI LES VALEURS FRANÇAISES et EUROPEENNES !!! !!! !!!

Cordialement.

Hum, il sort d'où celui là !? Clin d'œil

Occupez vous de vos fesses !

Et pari tenu .

Portez plainte à sa place si vous y tenez !

Pour le reste adressez vous aux intervenants NPA qui s'occupent aussi , paraît-il , des abonnements sur MdP.

https://www.les-crises.fr/lettre-ouverte-aux-journalistes-de-mediapart-et-a-quelques-autres-par-swank/

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/11/24/beaumont-sur-oise-des-incidents-apres-l-incarceration-des-deux-freres-d-adama-traore_5036857_1653578.html

Et pour terminer :

http://reseauinternational.net/treve-en-syrie-le-conseil-de-securite-adopte-la-resolution-russe/

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Recommandé.

cette sanctification de l'étonnante héroïne des temps modernes d'une certaine gauche:

si tous ceux qui présentent leurs voeux sont des saint(e)s, il va falloir embaucher dans les fabriques d'auréoles.

Rigolant

Ah, ben tiens...

Pendant qu'on y est, casons un petit lien sur la Syrie...

Rigolant

Strictement aucun rapport avec l'article, bien évidemment.

Mais Lairderien a ouvert le bal des "hors sujets"de si brillante manière que les suivants seraient bien bêtes de se géner.

Bonjouir,

Quand vous dites: "Occupez-vous de vos fesses, associée à la résolution Russe", de quels/quelles prostitués parlez-vous ??? ??? ???

Cordialement.

 

"ses potes" qu'elle connerie la misére provocatrice ...

j'ai habité dans le coin. trés tranquille, trop même. En fait un rien vous dérange...

Wire en français c'est cable, et faut croire que vous en avez pété plusieurs a regarder des séries violentes devant votre tv...Vous n'est pas excusable a votre age.

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Salut MGM1951,

Mais, tu critiques tout et n'importe quoi, mon gars !!!

Qu'est ce que ton idéologie, a fait depuis les années 1960, mis à part, regarder la TV ???

Ton soutien à TRUMP et POUTINE, signe mal ton réveil médiatique, allumé par la droite !!! !!!

Ta "loi de la jungle", tu en es le premier responsable !!! !!!

Tu étais où, quand les quartiers avaient besoin de "MEC AD HOC" ??? ??? ???

Aujourd'hui, tu fais parti de la masse des pleureuses et tu geins, comme ceux qui ont pris COLUCHE pour un marmiteux §§§

Ta "résignation" insoumise, manque de résistance !!! !!! !!!

Mais qu'attendez vous donc pour quitter ce média de gauche ?

Bien dit !

Mais vous n'êtes pas "politiquement correct" : attendez-vous au pire...

@ Jean-Nö :

"Vous avez "habité dans le coin", très tranquille , trop même . (?)

En fait un rien vous dérange ."

Merci de préciser ce "rien".

Pour ma part j'ai habité "ce coin" (et pas L'Isle Adam ,ni Noisy ,ni Presles , etc etc )pendant des dizaines d'années ....

Et y ai travaillé .

Permettez moi de penser et d'analyser différemment que vous .

Beaumont était relativement tranquille il y a une trentaine d'années .

Un centre ville , des commerces , une population qui avait des revenus sans être richissime .

Ce que l'on peut appeler mixité sociale .

Des quartier calmes , des cités où vivaient des salariés de tout horizon : poste , voierie , police , enseignants , soignants , vendeurs , employés , etc etc ....

Des familles immigrées première génération intégrées .

Ecole en nombre , entretenues ,neuves parfois,  ayant des dotations correctes ,  et pas trop de délinquance ....

La crise est advenue , la paupérisation , "le commerce parallèle" , parfois des bandes de trafiquants (d'armes , qui ont poussé le maire de Persan à fermer certains immeubles ),  des familles en surnombre entassées , déclassées , sans emploi , parfois issues du 93 quand on a détruit des tours et du les recaser , la création d'hyper marchés périphériques , la fermeture des commerces locaux et la désertification du centre ville ....

Et des zones de plus en plus difficiles , logements et cités HLM excentrées , de moins en moins entretenues , comme celle de Boyenval  , trafics et violences , avec en sus la fermeture sous Sarko d'un important commissariat à Persan qui a été repris par la gendarmerie issue de Beaumont pour faire des économies ..

Je n'en dis pas plus .

Mais j'espère vous avoir convaincu que je parlais de choses et d'évènements que je connais , que j'ai vécus et dont j'ai suivi les évolutions .

Au départ les actes antisociaux : injures , coups , tapages étaient classés "incivilités" .

Ensuite le caillassage de voitures , des destructions , des agressions ont pris le relai toujours classés "incivilités" .

Alors c'est vrai : Beaumont n'est pas l'enfer , ne l'a jamais été  .

Car il s'agit d' une relative petite ville avec quelques secteurs protégés .

De là à nous faire croire que c'est aujourd'hui un havre de tranquilité .

Pas certains de vous avoir convaincu .

Il y a les rêves , les fantasmes et les réalités .

Je tenais à ajouter ceci .

Je n'y reviendrai plus .

Dans les deux sens du terme .

Mais les dernières années ont été stressantes .

NB : ah  oui ! Il y a a eu un combat écologique homérique et justifié autour de la défense "du Lac du Ciment " grand espace vert , très riche en faune et en flore , plus en souvenirs ,d'anciens du temps où il y avait des industries , que d'aucuns voulaient remblayer pour causes mercantiles , voyez Google , qui a contribué au départ de l'ancien maire

Voila cela arrive... J'ai recommandé votre commentaire pour son Nota bene et le précédent sur le mépris de la bureaucratie pour les enseignants et les élèves. Quand au commentaire d'Isidor Maki il n'est peut être pas si hors sujet que cela et surtout j'approuve sa dernière phrase: "C'est une question de vocabulaire. Pas de noirs, pas d'arabes, pas de juifs, pas de ..., mais des hommes et des femmes.  Point/Barre." Et vous, ne pouvez vous pas être d'accord sur cette partie au moins ?

Je vous hante ?  Je vous obnubile à ce point Rigolant  

Parce que le 2 janvier à 21H06 je n'avais pas encore posté de commentaire sur cet article.

Et mon 1er commentaire à 10H44 est pour vous signaler que je viens de recommander deux de vos commentaires.

Surprenant non ?

Ben non, pas surprenant quand vous oubliez vos haines recuites, vous ne dites pas que des conneries et on peut approuver.

Pour voter Fillon ou Marine Le Pen ? Quel progrès !

Et vous, ne pouvez vous pas être d'accord sur cette partie au moins ?

Je n'ai strictement rien compris au charabia de Maki.

L'article parle d'un collège de Marseille.

Isidor débarque, et nous parle de l'OTAN, d'Angela Merkel, de Peillon qui serait kabbaliste...

Mais quel rapport avec le sujet ?

  • Nouveau
  • 02/01/2017 14:10
  • Par

Merci pour cette enquête intéressante - et un peu déprimante aussi, malheureusement.

Peut-être pourriez-vous corriger une petite coquille p. 4 : "Quand un élève a tiré en octobre sur l’un des élèves de sa classe en octobre, il a été stupéfait."

Et préciser qu'être stupéfait est en soi stupéfiant, dans un tel contexte.

Le dasein du DASEN, c'est:  "Mets de l'huile!".

  • Nouveau
  • 02/01/2017 14:32
  • Par

C'est quoi la solution ? Plus d'argent ?

Et c'est la faute à l'État et aux institutions comme le laisse penser le dernier commentaire du texte ?

C'est la faute à personne, voyons. Certainement, hein.

En effet, tout est de la faute à l'Etat. La solution : la Chine, la Corée du Nord. Là au moins, c'est l'Etat qui fait tout.

Ce bon vieux Staline, lui au moins, il savait s'occuper de tout pour tout le monde ( même de ceux qui trouvaient que l'Etat n'en faisait pas assez... )

Mille excuses, étonnant voyageur. Je ne m'étais pas aperçu que la Chine était un modèle de démocratie où l'Etat ne s'occupe de rien.


Par contre, à travers un trou de mon nuage, j'ai vu que l'Islande compte 300.000 habitants, le tiers de la population de Marseille, et que son modèle de société est difficilement transportable dans les quartiers nord de cette belle ville ( dans ceux du sud aussi, d'ailleurs... )

la solution:
1) fin du déni 
2) fin de l'arrogance : essayer ce qui marche ailleurs

" Voilà maintenant 8 ans qu'avec une insolente régularité la Finlande rafle les premières places dans les évaluations internationales des systèmes éducatifs. Et pas seulement en termes de résultats bruts, mais aussi en termes d'équité et d'efficacité. Il serait donc possible de faire réussir globalement mieux les élèves tout en réduisant les écarts de performances entre eux et cela sans faire exploser le budget consacré à l'éducation ." 

Comparez l'hétérogénéité sociale des publics scolaires en Finlande et en France et vous avez votre explication.

En Finlande ils ont deux langues officielles, des immigrés russes et un bon paquet d'immigrés des pays baltes aussi. De plus le finnois est extrêmement compliquée à apprendre vu qu'il n'a aucun point commun avec la plupart des langues latines parlées couramment en Europe et le suedois, plus accessible, n'est pas la meilleures porte d'entrée pour se faire accepter n'importe où.

La population est hyper concentrée le long de la côte sud (grosso modo entre Helsinki et Turku) avec des grands déserts partout ailleurs, ils n'ont pas franchement de manne qui leur tombe toute crue dans le bec pour boucler leur budget (pas comme la Norvège par exemple) et ont un sacré problème d'alcoolisme endémique.

 Donc bon niveau hétérogénéité ils sont pas mal non plus, leurs problèmes sont peut-être différents des nôtres mais ils en ont aussi.

Alors pourquoi ça marche chez eux ?

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
Ce commentaire a été dépublié par son auteur.

Non c'est incomparable à la France, désolé.

La pauvreté des enfants en Finlande, mesuré à moins de 60 % du revenu médian, est de 11.5 %, en France elle est de 16,8 %. A 50% du revenu médian elle est de 5.3 % et 1.5% pour 40 % du revenu médian, les mêmes chiffres en France sont respectivement de 8.8 % et 3.7 %.

Mesuré par le coefficient de Gini, les inégalités sont moins forte en Finlande : 26.8 % d'après la CIA  contre 32.7 % pour la France. Et le rapport interdécile (revenus du décile des 10% les plus riches divisés par les revenus du décile des 10% plus pauvres) est de 5.6 pour la Finlande contre 9.1 pour la France. Donc oui on est société plus hétérogène socialement, plus inégalitaire.

Pauvreté + ghettoïsation = violence + trafics.

Même un gros beauf peut comprendre ça.

Même un gros beauf peut comprendre ça.

Vous en faites une très belle démonstration d ailleurs.

Utilisez cependant l'implication plutôt que l'identité, cela portera moins à confusion.

Une situation économique différente, un régime libéral respectant les traditions social-démocrates, un rapport au travail de type luthérien, une homogénéité ethnique, une tradition académique de haut niveau : quelques différences finlandaises.

Attention cependant : ils ont un puissant parti d'extrême-droite.

"Expliquer, c'est déjà excuser:

(Manuel Valls)

La sociologie est un sport de combat.

(Bourdieu)

Ce serait bien mieux si c'était une vraie science...

C'est une vrai science, et en tant que telle ses résultats sont limités et construit à partir d'un travail de recherche. La sociologie implicite qui cours ici ou là n'est pas de la sociologie, juste de la vulgarisation.

D'ailleurs, cette phrase ("La sociologie est un sport de combat" prononcée par le vieux Bourdieu lors d'un entretien pour le documentaire de Pierre Carles), a été critiqué très durement par un des élèves de Bourdieu (Luc Boltanski dans un petit ouvrage intitulé Rendre la réalité inacceptable) : il jugeait qu'elle n'était pas du tout en accord avec ce que Bourdieu considérait comme étant de la sociologie toute sa vie (notamment dans Le métier de sociologue écrit avec Passeron et Chamboredon) ; c'est à dire comme un métier qui demande un temps de recherche important et une humilité quant aux résultats.

En l'occurence, ce qui est constaté au niveau macrosocial n'est pas universel et nécessaire au niveau micro : ce n'est pas parce qu'au niveau collectif (via les statistiques) on constate que les résultats sont fortements conditionnés par les divers capitaux possèdés qu'au niveau micro (au niveau des individus) la réussite est nécessairement déterminée par les capitaux (les individualités jouent un rôle, ont une responsabilité vis à vis de leurs actes - et cela fut relevé dès les premiers travaux de Bourdieu et Passeron, mais oublié par ceux comprennent pas ni ne connaissent la sociologie).

Pour le redire avec le langage bourdieusien : à une position dans "l'espace social" ne correspond pas nécessairement ou mécaniquement "une prise de position politique, religieuse, esthétique" ; il y a une "forme d'autonomie de l'espace social que l'on pourrait qualifier de politique par rapport aux classements objectifs".

Vous défendez votre chapelle avec beaucoup de brio et  de foi. Bravo. Si ce n'est une science, on pourra au moins dire que c'est une théologie !

C'est une science historique, dont les résultats sont très limités et circonscrits. La théologie c'est ce qu'il y a derrière !

Mais je suis d'accord avec vous pour dire que la sociologie contemporaine, et les prises de position de la plupart des sociologues contemporains, sont d'ordre théologique.

Rassurez-vous, c'est pire avec les économistes et leur pseudo-science, qui n'est rien d'autre que la théologie de la classe au pouvoir.

Reconnaissons aux sociologues, y compris les plus métaphysiques et les plus fumeux, ce qu'ils font pour éclairer les masses (?) contre les prêtres et les gourous du libéralisme capitaliste...

Dans l'un et l'autre cas, Il s'agit de deux voies de la connaissance qui sont éclairantes mais qui deviennent théologiques dès qu'elles sont invoquées pour fournir une explication totale et unique aux sociétés humaines.

Pour ce qui concerne l'économie, Il suffit de lire n'importe quel canard. Mediapart s'est plutôt spécialisé dans le versant Vraie Croix sociologique pour construire sa représentation un rien biaisée de l'information.

Dans tous les cas, ce qui frappe,  c'est le confort moral qui suinte et transpire de ces profession de foi.

Pour les économistes, c'est surtout le confort matériel... la classe dominante a toujours su bien traiter ses serviteurs fidèles.

Ne soyons pas cruels envers Médiapart. C'est une si petite voix au milieu du tintamarre si assourdissant de la société du spectacle marchand ! Alors, même s'il nous joue parfois de la flûte - ou du pipeau...

Pour Mediapart, Il y a des journalistes de qualité, c'est sûr. Cependant, je suis de plus en plus circonspect quant à sa ligne soi-disant de gauche mais qui ne met en avant que les querelles qui peuvent la diviser.

Pour tout vous dire, j'ai de plus en plus l'impression de lire, aussi bien pour l'international que  sur les aspects sociaux ou européens une officine médiatique du NPA. À mes yeux, il s'agit de la fraction de la gauche qui se veut radicale mais qui faisait le jeu du PS, sans même avoir l'excuse, commé le PCF, de vouloir garder les places politiques ( pour les places professionnelles, c'est autre chose).

Du coup, je me demande si nos abonnements ne financent pas, sans le vouloir, une béquille de gauche du libéralisme. Je trouve très symptomatique l'absence quasi-absolue de critique de la machinerie UE, mis à part dans les articles trop rares de Martine Orange. 

Les partis-pris systématiquement moraux qui nous sont servis parfois ad nauseum, ne sont pas de simples vétilles un peu obsessionnelles. Ils empêchent surtout une véritable réflexion globale sur le néo-libéralisme d'émerger.

À l'heure ou le FN, ayant déjà réussi d'imposer ses obsessions racsistes dans le débat politique , a maintenant entrepris de dévoyer les fondamentaux de la gauche ( laïcité, défense du rôle économique de l'état), je trouve cela très problématique. Le traitement assez outrancier de Mélenchon me déplaît, alors même que, si je voterai pour lui, je ne le prends pas pour un perdreau de l'année. 

Ayant moi-même jadis pratiqué le journalisme, je reconnais plus volontiers le professionnalisme de ses rédacteurs et je sais qu'il n'est pas facile de naviguer dans une gauche où les gens passent plus de temps à s'entre-étriper qu'à s'en prendre à ceux d'en face.

Le journaliste est aussi tenu par l'actualité, il parle de ce qui se passe quand ça se passe, c'est forcément partiel et limité, mais c'est la règle de ce media et je trouve même que les gens de Médiapart ont souvent un grand souci de relativiser, de remettre le cadre, de resituer dans le temps plus ou moins long. Bref, du bon boulot.

Par contre, il faut subir le contrecoup de cette urgence journalistique, qui est de réagir dans l'instant avec sa propre sensibilité et ce n'est un mystère pour personne que Mdp évolue dans une certaine bobosphère parisienne, et se montre fortement imprègné des valeurs  de cet environnement culturel. La ridicule désignation de la "présidente" Traoré, la tolérance envers les méfaits de la voyoucratie dès qu'elle vient des "quartiers", le soutien ingénu apporté à des mouvements politico-religieux dont la rédaction ne semble pas toujours apercevoir la roublardise ni la nocivité, voire à des éructations ultra-minoritaire du genre des "Indigènes" et autres "racisés", procèdent à la fois de cette appartenance à la bobosphère et de la naïveté idéologique qu'elle promeut.

Pour l'instant, il me semble que Mdp a réussi à éviter ce qui fait rage sur ses forums : les querelles de chapelles, de personnes, de parti(cule)s. Plutôt que de lui reprocher de ne pas nous dire tout ce que nous souhaitons tout le temps, soyons lui reconnaissant de nous faire savoir ce que nous ne pourrions ignorer sans dommage...

Je suis plutôt d'accord avec votre commentaire excepté sur la naïvité idéologique de la rédaction. Il y a bien des choses à dire sur Plenel, du bon et Du moins bon, bien sûr, mais je ne crois pas qu'on puisse le qualifier de naïf.

 

regarder la série Danoise "Rita" , vous y verrez comment on peut entendre et mettre en pratique "l'enfant au coeur de l'enseignement"
il y a une psychologue à temps plein au collège et au lycée

Tant qu'il ne se présente pas à la présidentielle, faisons-lui crédit de la bonne foi. Cela dit, on peut discuter sur cette foi, vous avez raison. Je serais quand même pour dire qu'elle est plus innocente qu'il ne le croit lui-même ( sinon, comment quelqu'un d'aussi intelligent pourrait-il soutenir le genre d'errements que je disais supra ? )

Les agents n'ont pas le droit de refuser de prendre une plainte, mais certains tergiversent, s'emploient à vous faire perdre votre temps, et la plupart des citoyens cèdent.

De toutes façons, il n'y aura personne pour traiter la plainte, sauf crime.

Le mieux est d'écrire en recommandé au procureur de la République.

Creusez un peu et vous allez voir apparaître la différence de traitement si vous allez déposer plainte dans un commissariat de police ou dans une gendarmerie...La réponse du procureur était illégale en l'état...voir aussi N° d'enregistrement et transmission des dossiers dans la jungle de nos administrations sécuritaires, parallèles et concurrentes.

Salut,

 LANCETRE,

Si, vous vous êtes présenté au commissariat de police, avec cette lettre, comment avez vous été reçu ???

Car, c'est la parole d'un Procureur de la République contre celle d'un flic !!!

OU, ce proc... est "marron", ET quel est son NOM ???

Cordialement.

Au fait, l'économie que certains voudraient odieusement "baillonner", c'est la drogue, non ? Avec son sympathique cortège de sous-traitance : racket, vols, violences physiques, règlements de compte, trafics annexes, prostitution, etc. etc.

Le commerce de la drogue, c'est aussi le résultat des "politiques publiques" ?

C'est ce qui est appelé obtenir la paix sociale...et pourtant ils ne fument pas nos gouvernants, mais ils boivent.

Rassurez-vous, ils fument aussi. Et pas que...

Je crois que le trafic de drogue est présent dans une multitude de pays partout dans le monde. J'ai peine à croire que ce soit partout la faute des "politiques publiques" du gouvernement Valls

Savez vous que ce n'est pas demain la veille qu'on légalisera le cannabis? Non Pour De quelconques raisons de santé ( bonnes ou mauvaise ) , Mais pour la raison benoîtement invoquée par l'administration.

JIP11,,,

Tu dénonces ton fond de commerce "idéologique" ???

Ou bien, tu roules pour d'autres mafieux ??? ??? ???

Vivement une bonne dictature ( on a le choix, de droite ou de gauche.. ) et tout le monde marchera droit !

Je vois que vous cautionnez l'attitude des autorités. Voilà pourquoi les extrémistes prospèrent.

Allez, encore un effort, et vous allez me traiter de "facho" !

Je veux dire que cette pathétique obsession de rendre l'état responsable de tout, et éventuellement de son contraire, bien qu'elle soit caractéristique de cette mentalité hexagonale que le monde nos envie, aboutit à une perpétuelle impasse : comment supprimer les "zones de non  droit", sinon en y imposant le droit ? Et comment on fait, pour imposer le droit ? On poste sur médiapart ?

J'apprends avec une certaine fierté nationale, mais aussi un certain étonnement, que la France aurait l'exclusivité des quartiers deshérités. Et qu'en plus, elle l'a fait exprès.

Evidemment, si l'on vous en croit, il faut qu'un gouvernement soucieux de défendre nos spécificités socio-culturelles les maintienne à tout prix.

Mais quand même, je crois que prêtez à ce modeste fonctionnaire de l'Education Nationale un rôle politique qui le surprendrait beaucoup, le pôvre.

Vous ne m'avez pas répondu : pour remettre le bon droit dans les "zones de non droit", on fait comment ? On offre à tout le monde un abonnement à Médiapart ?

vous interprétez mon post, je prone pas un état policier cher Mr mais simplement que la ville de marseille, l'état joue leur rôle en permettant à ces populations de vivre normalement à moins que vous ne cautionnez les trafics de drogue et la violence gratuite.

Je suis marseillais et je sais de quoi je parle, il est impossible de se promener dans certains quartier sans se faire agresser, est ce normal ???

Eh bien nous sommes d'accord, il revient à tout le monde de remplir sa mission. Sauf que ni l'état, ni la ville, n'ont pour mission de trouver du travail à chaque citoyen, ni de leur dire comment et où ils devraient vivre. Par contre, ils ont la mission de réprimer les crimes et délit et d'assurer la sécurité de chacun.

"En y imposant le droit" le droit de quoi ? d'avoir du travail, des services puplic de proximité efficaces donc pourvu du personnel qualifié nécéssaire ...Donc ne plus engraisser les parasites en leurs refilant des milliards qu'ils s'empressent de planquer dans les paradis ficaux. C'est compliquer ça ? trop ? ben y a qu'a continuer...

Vous faites exprès de persister ad nauseam dans l'incompréhension et la mauvaise foi ou vous êtes juste idiot ?

J'en connais qui se secouent, qui font d'excellentes études et qui échappent au lumpenproletariat de leurs origines.

Il n'y a pas que des solutions collectives et il faut aussi se lever tôt le matin et parfois se coucher tard le soir pour apprendre et encore apprendre dans une société qui privilégie la jouissance immédiate et la pseudo-culture vulgaire et abêtissante.

C'est d'ailleurs ce que Marx et Engels pensaient et écrivaient, conscients de la dangerosité de la délinquance pour l'émancipation du proletariat.

Un siècle de sociologie misérabiliste n'est pas pour rien dans l'isolement de l'extrême-gauche.

Enfin un avis sensé au milieu de ce catalogue des lieux communs de la gauche obtuse !

Merci de faire entendre la raison et la vraie vie à tous ces rêvasseurs en chambre, qui se croient sociaux, voire révolutionnaires, quand ils ne sont que les perroquets geignards du discours de l'irresponsabilité.

Celui qui réclame tout de l'Etat est mûr pour toutes les servitudes.

  • Nouveau
  • 02/01/2017 16:10
  • Par

Tiens! Je suis étonné que notre Brutus à la pensée courte, le nommé Magne, n'a pas balancé un trait... de son leader, Merluchon 1er, l'as des as du: ''vous allez voir ce que vous allez voir pour éradiquer cette vermine''

Cela ne saurait tarder...

Il est en déplacement manifestement.

On récolte simplement ce que le laxisme de l'Etat a semé depuis des années ! De quoi se plaint on ? 

Ils font ce qu'ils veulent quand ils le veulent faisant fi des lois ! Au passage merci les associations !

 

(surtout ne pas légaliser le cannabis !),

Demain Peut Etre ,vous voulez détruire l'économie parrallele ??? ça va pas,non ??!!

C'est malheureusement un comportement quasiment mécanique de toute organisation, dont le premier réflexe est d'abord de s'auto-protéger. Et c'est bien pour cela (entre autres raisons) je crois, que la mise en compétition des écoles entre elles est problématique.

Le modèle compétitif est largement survalorisé dans nos sociétés, au dépens des modèles coopératifs qui sont pourtant bien plus efficaces dans la majorité des situations. Mais il faudra peut-être encore quelques siècles avant que cela rentre dans les esprits...

Ils peuvent être exclus de l'établissement, puis se trouver ailleurs pour continuer. Sans l'éducation des parents l'éducation nationale ne peut tout. Elle devrait être appelée Enseignement nationale, l'éducation étant une culture quotidienne de vie.

Entre l'éducation nationale et les trafiquants ce DASEN semble avoir clairement choisi son camp ,qu'il aille exposer son point de vue aux juges et non aux enseignants.

  • Nouveau
  • 02/01/2017 17:32
  • Par

Marseille est de toute façon une ville abandonnée par un maire décati est une équipe municipale affairiste, violence, saleté, magouilles des élus de tout bord... 

Mais c'est qui le maire de Marseille ?

une cellule de soutien psychologique suite à la découverte des fleches...absurdité du monde post-moderne

Qu'est-ce que ça doit être quand on trouve un ou deux cadavres fraîchement expédiés à la kalach' - ce qui, notons-le, est quand même plus fréquent à Marseille que cette histoire de faux Sioux ?

Je recommande.

Moi aussi, sauf un détail: "un con pétant", c'est bien avec un "a", mais "incompétent", c'est avec un "e".

:))

Il y a un an, je tapais d'un doigt sur le clavier, cette année, j'en mets deux mais avec le risque du dérapage ;-)

Jean-Claude GAUDIN ?Mais à quoi sert-t-il ?

Comme tous ses collègues LR et UDI, il désorganise LE SOCIAL !!! !!! !!!

"Inventer et créer une politique de quartier !" peut être serait il temps de passer a l'échelle du pays.

Vieux réflexe jacobin : tous derrière le parti, lui-même derrière le chef !

Non. Ouvrir le champ à l'inventivité populaire !

L'un n'empêche pas l'autre. Il faut agir et réagir à tous les niveaux aussi bien locaux que au niveau national, sinon cela reste bancal.

A Marseille, un collège est abandonné à la violence.

 

Ce sont les enseignants et les élèves qui subissent cette violence qui se généralise de plus en plus et pas seulement dans des collèges.

 

La violence des riches vis à vis des classes ouvrières n'intéresse pas grand monde. Les candidats à la présidentielle sont vraiment trop pris par leur carrière, ils n'ont pas de temps à perdre avec ces ilôts de pauvreté et de misère qui parsème toute la France.

Chapeau bas à ces adultes qui ne baissent pas les bras et donne un bel exemple à ces collégien-ne-s  malgré le peu de considération de leur hiérarchie.

Vous voulez plus de policiers ?

Moinssss,,,

De fonctionnaires corruptibles !!!

Surtout pas , mieux vaut attendre que les réseaux mafieux aient trouvé leur point d'équilibre, la main invisible du marché devrait y pourvoir. Tout rentrera  dans l'ordre sans réglementation, comme c'est le cas sur les marchés financiers .

Ce commentaire a été dépublié par son auteur.
  • Nouveau
  • 02/01/2017 19:07
  • Par

 

et pendant ce temps, les milliardaires qui pratiquent "l'optimisation fiscale" et la fraude

        accumulent des milliards supplémentaires...

Cherchez l'erreur !

 

OUI !!! ???

POUR "l'obtimisation de la fraude fiscale":::

Des noms, pour la région PACA !!! !!! !!!

S'il vous plait !!! !!! !!!

Quand on balance,,, on va jusqu'au bout !!!!

N'est-il pas???

 Bonjour,

Je m'adressais à : MAUWA09,

C'est: JEAN-NÔ qui répond:

"Vous sortez d'ou ?".

Alors, que je ne demande que, des noms !!!

Votre "clique" est-elle capable de répondre,,,, une fois ??? ??? ???

Ou c'est de l'enfumage FN, LR ou MELENCHONISTE ZADISTE ??? !!! §§§§§§§§§§

Cordialement.

Jean-Claude GAUDIN ?Mais à quoi sert-t-il ?

C'est pas lui, le responsable de la "POLICE"

 

je ne sais pas écrire avec l'accent de MARSEILLE.

http://courrierdefloride.com/2015/02/10/french-connection-35-ans-de-mafia-franco-americaine/

ce Luc Launay est une flèche dont on fait clignotants

  • Nouveau
  • 02/01/2017 20:20
  • Par

j'ai écouté le reportage ce midi dans "les pieds sur terre", et il m'a fait froid dans le dos!

surtout la réaction totalement inadaptée des services de l'EN! c'est proprement honteux de laisser libre cours aux dealers pour avoir la paix au collège, mais dans quel monde vit-on???????????

on ne va pas les laisser gagner quand même!

Bonjour,

Qui sont les haut-fonctionnaires ???

Tous corps de métiers confondus, décident benoitement, de se faire muter en région PACA ??? ??? ???

???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Cordialement.

  • Nouveau
  • 03/01/2017 09:44
  • Par
"Marseille, Un collège abandonné à la violence" c'est un titre sensationnel de presse tabloïd ! Y a un bug chez Mediapart ou une entrée de Bolloré au capital??? Un tel titre, ça vous pose d'emblée l'analyse rigoureuse, attentionnée, forcément contradictoire de situations sociales complexes... pas eu envie de lire l'article, même avec l'alibi FCulture..! Poubelle direct!!!

Dommage, l'article est bien documenté et les témoignages sont édifiants; décidément, les profs sont des saints"...

> Poubelle direct

? Nul n'est contraint à l'ouverture, à la connaissance. Ça change du bulletin municipal marseillais, en effet.

Rappel : article premier de la constitution de 1958

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. [...]

Bravo !

  • Nouveau
  • 03/01/2017 23:12
  • Par

« La fabrique du monstre », par le journaliste marseillais Philippe Pujol, lauréat du prix Albert-Londres en 2014 pour sa série d’articles « Quartiers shit » (publiés dans "La Marseillaise") sur les quartiers nord de Marseille. Ce qu'en dit l'auteur :

http://the-dissident.eu/10944/fabrique-monstre-autopsie-clientelisme-politique/

Question : « De quel monstre parlez-vous ? »

Réponse de Philippe Pujols : « Le monstre, c’est la République malade qui enfante tous les radicalismes... »

Super lien merci. Vivement que nous salarions à vie tous les enfants de cette république...

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Deux des photos publiées ont été prises par des enseignants du collège. Nous avons rencontré le préfet de police des Bouches-du-Rhône le 21 décembre 2016 et joint par téléphone le directeur académique des services de l'éducation nationale le 23 décembre.