«Maintenant, le policier sert de punching-ball»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La viralité des réseaux sociaux a amplifié l’affaire. Les vidéos se sont propagées. Pourtant, en l’espèce, les mots se suffisent : une femme à terre a été rouée de coups par une dizaine d’individus parce qu’elle est policière.