Les bonus cachés d'une filiale de la Caisse des dépôts

Par

Fait sans précédent dans une société publique, 7 millions d'euros d'actions gratuites ont été discrètement distribués au sein de CDC Entreprises, filiale de la Caisse des dépôts, entre 2007 et 2012. Ce système de rémunération, auquel s'intéresse la Cour des comptes dans son prochain rapport, a été mis au point par l'ancien patron de la société, Jérôme Gallot, lui-même... magistrat financier !

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l’empire financier que constitue la Caisse des dépôts et consignations (CDC), on ne parle depuis plusieurs jours que de cela ! Dans son prochain rapport annuel, qui sera rendu public cette semaine, la Cour des comptes doit révéler un scandale qui va éclabousser l'institution financière. Ce devrait même être, cette année, la principale trouvaille des magistrats financiers : au cours de leurs investigations, ils ont découvert que les salariés et les cadres dirigeants de la société CDC Entreprises, filiale de l’établissement public, se sont partagé le pactole de 7 millions d’euros, sous la forme d’une distribution d’actions gratuites. Un invraisemblable pactole, distribué sans la moindre justification, au moment où tout le pays était invité à accepter un plan d’austérité sans précédent. Une sorte de mini auto-privatisation partielle à bénéfice personnel.