Collomb dénonce un degré de violence inédit à Calais

Par
Le ministre de l’Intérieur a dénoncé vendredi le rôle de passeurs et de bandes dans les affrontements qui ont fait 22 blessés dont cinq par balles jeudi après-midi à Calais, dans un déchaînement de violence inédit.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LILLE (Reuters) - Le ministre de l’Intérieur a dénoncé vendredi le rôle de passeurs et de bandes dans les affrontements qui ont fait 22 blessés dont cinq par balles jeudi après-midi à Calais, dans un déchaînement de violence inédit.