La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vous y avez cru ? Vous aviez tort. L'« esprit du 11 janvier » est bien mort. La France est retombée en léthargie. Il n'y a pas eu de sursaut, pas de grand dessein annoncé pour recoudre un pays épuisé. Si, pardon, il y a quand même un peu de nouveau : avec son passage en force sur le 49-3 pour faire voter la loi Macron (« pas la loi du siècle », avait dit François Hollande), ce pouvoir en difficulté s'est paré d'un ramage autoritaire. « La France a besoin d'autorité », a dit Manuel Valls à la télévision au soir du 49-3. « Autorité pour lutter contre la menace terroriste (...) mais nous avons aussi besoin d'autorité pour redresser le pays. » On peine encore à voir le lien, à moins que les "frondeurs" du PS ne soient comparables aux terroristes.