La crise du logement frappe les divorcés de plein fouet

Par
Chaque année, 120.000 couples divorcent en France, et, dans les deux tiers des cas, des enfants sont impliqués. Pour le parent qui n'obtient pas la garde des enfants, se pose de façon toujours plus accrue la question du relogement. Avec le risque, faute de moyens, de ne pas pouvoir héberger ses enfants chez lui, et donc de s'en éloigner.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les permanences logement des mairies sont assaillies. Dans les grandes agglomérations, plus d’un couple sur deux finit par divorcer. Et selon l’Insee comme selon l’Anil (Agence nationale pour l’information sur le logement), les séparations de couples en union libre sont encore plus fréquentes.