Discrimination dans le football: pour Lilian Thuram, «il faut dire "stop"»

Lilian Thuram, recordman des sélections en équipe de France, livre un verdict sans appel après nos révélations. La «binationalité est un alibi», selon lui. Les participants de la réunion du 8 novembre «savaient qu'ils faisaient quelque chose d'illégal». L'ancien international tranche: «Nous sommes dans une situation claire et nette de discrimination. Il faut dire “stop”. Et peu importe les personnes concernées.» Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Recordman du nombre de sélections (142) en équipe de France, vainqueur de la coupe du monde en 1998, aujourd'hui à la tête de la fondation Education contre le racisme, Lilian Thuram a livré à Mediapart le détail de ses réflexions après nos révélations sur l'affaire des quotas discriminatoires dans le football français.