Evadés fiscaux : les fichiers brandis par Woerth trafiqués ?

Selon trois rapports consultés par Le Nouvel Observateur, la police judiciaire suisse soupçonne les fameux fichiers de fraudeurs fiscaux brandis par le ministre du budget à l’été 2009 d'être purement et simplement une « manipulation volontaire dont le mobile nous échappe ». Elle souligne également que « selon les propriétés des fichiers extraits (…) nous constatons que la dernière date de modification desdits fichiers est ultérieure à la date de la perquisition ». Autrement dit, écrit Le Nouvel Observateur, les listes auraient été « nettoyées de noms que l’administration française ne souhaitait pas y voir figurer ».

À lire sur le site du Nouvel Observateur

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Selon trois rapports consultés par Le Nouvel Observateur, la police judiciaire suisse soupçonne les fameux fichiers de fraudeurs fiscaux brandis par le ministre du budget à l’été 2009 d'être purement et simplement une « manipulation volontaire dont le mobile nous échappe ». Elle souligne également que « selon les propriétés des fichiers extraits (…) nous constatons que la dernière date de modification desdits fichiers est ultérieure à la date de la perquisition ». Autrement dit, écrit Le Nouvel Observateur, les listes auraient été « nettoyées de noms que l’administration française ne souhaitait pas y voir figurer ».