Castaner dément tout ciblage de la CGT, Martinez persiste

Par
Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez n'a "en aucun cas été délibérément ciblé" par les forces de l'ordre lors de la manifestation parisienne du 1er-Mai, déclare le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, alors que le syndicat estime avoir fait l'objet d'une "répression inouïe" à cette occasion.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez n'a "en aucun cas été délibérément ciblé" par les forces de l'ordre lors de la manifestation parisienne du 1er-Mai, déclare le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, alors que le syndicat estime avoir fait l'objet d'une "répression inouïe" à cette occasion.