Les heures supplémentaires défiscalisées représentent 3 milliards d'euros

Par
L'exonération d'impôts et de charges des heures supplémentaires annoncée fin 2018 dans le cadre des mesures de soutien au pouvoir d'achat en réponse à la crise des "Gilets jaunes", représentent un gain net de 600 euros par salarié sur une année, a estimé jeudi le Premier ministre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - L'exonération d'impôts et de charges des heures supplémentaires annoncée fin 2018 dans le cadre des mesures de soutien au pouvoir d'achat en réponse à la crise des "Gilets jaunes", représentent un gain net de 600 euros par salarié sur une année, a estimé jeudi le Premier ministre.