Pétrole en Guyane : comment Shell s’est taillé des forages sur mesure

Lobbying intensif, faibles retombées économiques : pour contrer le plus gros pétrolier européen qui s’apprête à forer à 130 km des côtes de la Guyane, l’ancienne ministre de l’écologie Nicole Bricq voulait rouvrir les permis à la concurrence. Elle y a laissé sa place.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

En cas de marée noire, le pétrole répandu dans la mer ressemble à de la « mousse au chocolat ». D’ailleurs, les particules d’hydrocarbures se révèlent « extrêmement nourrissantes » pour l’océan. Quant aux tortues, étant sourdes, « elles sont merveilleusement équipées » pour supporter le bombardement des fonds marins à coup de sondes acoustiques qui servent à repérer l’or noir en eau profonde.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal