Le non-cumul dans le temps « torpillé au bazooka » par le groupe PS

La réunion du groupe PS a été houleuse ce mardi matin, après le refus, à la demande de Jean-Marc Ayrault, d'examiner l'amendement sur la limitation à trois mandats de parlementaires, pourtant voté en commission des lois. Plus que le fond, c'est la méthode employée qui a heurté les députés, comme jamais auparavant.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Cela n'avait pas beaucoup de chances de passer, mais la forme en a révulsé plus d'un. Déjà enterré par Matignon lundi soir, l'amendement instituant la limitation du cumul à trois mandats successifs, voté la semaine dernière en commission des lois (lire notre analyse), a donné lieu mardi matin à « un grand moment de caporalisme », lors de la réunion du groupe PS à l'assemblée, selon le terme d'un participant.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal