Affaire Benalla: les commissions d’enquête révèlent des zones d’ombre

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’Assemblée, l’orage est passé. Du moins provisoirement. Tout à ses éléments de langage, le pouvoir espère que l’affaire Benalla restera celle d’un « chargé de mission de 26 ans », de sa « faute individuelle » et de ses « petits arrangements » avec des policiers. Il n’en est rien, tant elle est éminemment politique (lire le parti pris d’Edwy Plenel). Elle est aussi judiciaire, administrative, et parlementaire.