Le cadeau fait à Bernard Tapie est entaché d'illégalité

Par

L'affaire Tapie rebondit ce mercredi à l'Assemblée nationale. Selon des informations recueillies par Mediapart, les auditions auxquelles doit procéder la commission des finances seront précédées par la présentation du mémoire d'un député, Charles de Courson (Nouveau centre). Ce parlementaire estime que le cadeau de 390 millions d'euros fait à Bernard Tapie est intervenu au terme d'un arbitrage «d'une légalité douteuse». Il démonte les failles juridiques de cette procédure et précise aussi que des voies de recours sont possibles: l'une en cas de commission d'enquête parlementaire, l'autre sur initiative de contribuables.

Pour comprendre cette affaire, Mediapart publie aussi le premier volet d'une enquête (qui en comprendra trois) sur l'affaire Tapie/Adidas, en 1990-1994, au cœur de cette controverse judiciaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nicolas Sarkozy n'en a pas terminé avec l'affaire Tapie. La polémique qu'elle a suscitée tout au long du mois de juillet, et qui semblait en passe de s'éteindre, va repartir de plus belle à la faveur d'un mémoire parlementaire, établi par le député (Nouveau centre) Charles de Courson, et qui sera rendu public mercredi 3 septembre.