La taxe carbone, une injustice sociale? C'est vite dit

Par
Ségolène Royal, Martine Aubry mais aussi le NPA, le parti communiste et le parti de gauche ont-ils raison d'attaquer la taxe carbone voulue par le gouvernement comme injuste et frappant les plus défavorisés? Non progressive fiscalement, la contribution climat énergie est-elle une régression sociale? Pas forcément, si l'on réfléchit au partage des richesses sur une plus longue durée que le temps qui nous sépare de la prochaine élection présidentielle. Et si l'on veut bien considérer que la question principale est la façon dont seront redistribuées les recettes de cette taxe. Explications et analyse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tous unis derrière Ségolène Royal contre la taxe carbone? C'est le front qui se dessine à gauche pour s'opposer au projet gouvernemental de contribution climat énergie (CCE). Cette taxe est un «piège», une mesure «antisociale» et un geste «grave pour l'écologie», a répété la présidente de la région Poitou-Charentes lors d'une conférence de presse mardi matin à l'Assemblée nationale.