La réforme des rythmes scolaires a modifié les inégalités hommes/femmes

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’heure où le gouvernement remet en cause la réforme des rythmes scolaires mise en œuvre en 2013 par le gouvernement socialiste, une étude conduite par l’Institut des politiques publiques (IPP, lié à l’École d’économie de Paris) établit qu’elle n’a pas modifié seulement le temps de travail des jeunes. Elle a eu aussi un impact sur les inégalités face au marché du travail.