Mémoire de l’esclavage: derrière l’attaque d’Obono, la contre-offensive réactionnaire

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La mine sombre, apparemment contrit d’avoir « blessé à titre personnel » la députée Danièle Obono, campée en esclave dans un abject « roman d’été », Geoffroy Lejeune, invité sur le plateau de BFMTV ce lundi, tente d’expliquer laborieusement que son journal a été mal compris. À l’entendre, il ne s’agissait pas d’humilier une élue noire dans une fiction ouvertement raciste, mais de rappeler une vérité historique trop longtemps passée sous silence.