Philippe assume un droit de regard sur la nomination des procureurs

Par
Edouard Philippe a revendiqué mardi un droit de regard de l'exécutif sur la nomination des procureurs de la République, une question qui fait de nouveau polémique à l'occasion du remplacement du procureur de Paris, François Molins.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Edouard Philippe a revendiqué mardi un droit de regard de l'exécutif sur la nomination des procureurs de la République, une question qui fait de nouveau polémique à l'occasion du remplacement du procureur de Paris, François Molins.