La justice ouvre une enquête sur les éoliennes de la baie de Saint-Brieuc

Par

Selon nos informations, le Parquet national financier vient d’ouvrir une enquête préliminaire du chef de recel de délit d’atteinte à l’égalité des candidats dans les marchés, relative à l’octroi du parc éolien de la baie de Saint-Brieuc au groupe espagnol Iberdrola. La décision fait suite à une plainte pénale déposé par le Comité des pêches des Côtes-d’Armor.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une victoire importante pour les pêcheurs des Côtes-d’Armor et pour les associations de défenses de l’environnement qui dénoncent depuis de longues années le projet de construction par la société Ailes Marines, filiale du géant espagnol Iberdrola, d’un parc de soixante-deux éoliennes géantes dans la baie de Saint-Brieuc. Selon nos informations, un rebondissement judiciaire vient de survenir : le Parquet national financier (PNF) a ouvert cette semaine une enquête préliminaire du chef de recel du délit d’atteinte à l’égalité des candidats dans les marchés, relative aux conditions de l’octroi de la concession d’exploitation du parc éolien.