A Canal+, l’anti-syndicalisme, c’est en clair

Par

Le délégué syndical central de la CFE-CGC de Canal+, Sylvain Thibon, est convoqué jeudi 4 novembre à un entretien préalable à son licenciement. La direction lui reproche d'avoir divulgué des informations confidentielles qui seraient venues nourrir une enquête de Mediapart. Problème: si une source et une seule nous a effectivement informé, il s'agit... du PDG de Canal+ en personne!

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est une décision tout à la fois grave et choquante : le PDG de Canal+, Bertrand Méheut, a pris la responsabilité de faire convoquer jeudi 4 novembre un syndicaliste connu de son entreprise, Sylvain Thibon, délégué syndical central de la CFE-CGC, à un entretien préalable à son licenciement. Il est reproché au responsable syndical d'avoir divulgué des informations confidentielles, qui seraient venues nourrir une enquête de Mediapart sur les négociations secrètes entourant la vente par France Télécom de sa filiale Orange Cinéma Séries. Le grief est pourtant fallacieux. Car en réalité si nous ne connaissions pas ce syndicaliste avant que cette très injuste sanction ne lui soit infligée, nous devons admettre que nous avons malgré tout bénéficié d'une «fuite» au sein de Canal+. Et compte tenu de ces circonstances invraisemblables, nous nous sentons dans l'obligation de contrevenir à titre exceptionnel à nos règles déontologiques et de dire, pour rétablir la vérité, quelle a été cette source, qui nous a parlé: c'est le... PDG de Canal+ en personne !