Affaire Bettencourt : un procès contre le journalisme devant le tribunal de Bordeaux

Par

Trois journalistes de Mediapart et deux du Point vont comparaître cette semaine à Bordeaux pour « recel d’atteinte à l’intimité de la vie privée », après la révélation d’enregistrements clandestins à l’origine de l'affaire Bettencourt. Derrière ce procès qui contourne le droit de la presse, c’est une certaine idée de l’information qui est en jeu. Pas une seule fois, Mediapart n’a été poursuivi pour diffamation dans ce dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce ne sont pas des journalistes qui vont être jugés cette semaine à Bordeaux, en marge de l’affaire Bettencourt, mais le journalisme lui-même. Son principe démocratique. Son essence citoyenne. Ce qui le justifie socialement. Trois journalistes de Mediapart (dont l'auteur de ces lignes, lire notre Boîte noire) et deux du Point vont comparaître, du 3 au 5 novembre, devant le tribunal correctionnel de Bordeaux, pour « recel d’atteinte à l’intimité de la vie privée », après la révélation d’une partie du contenu d’enregistrements clandestins à l’origine du scandale.