Notre dossier: Manuel Valls l’autoritaire Parti pris

Déchéance de nationalité: la farce nationale

L’affaire de la déchéance de nationalité pour les binationaux vire au n’importe quoi. Depuis deux mois et demi, le gouvernement n’a cessé de s’enliser et de changer d’avis. L'Assemblée nationale examine la révision constitutionnelle à partir de vendredi 5 février.

Mathieu Magnaudeix

3 février 2016 à 18h16

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

Il faut regarder cette séquence d’un peu plus de cinq minutes, disponible sur le site de l’Élysée. On y voit le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, répondre aux questions des journalistes à l’issue du conseil des ministres de ce mercredi 3 février où a été présentée, entre autres, la loi précisant les dispositions pratiques de la déchéance de nationalité pour les terroristes prévue dans la réforme constitutionnelle qui sera débattue à l’Assemblée à partir de vendredi. On y voit un Le Foll gêné, s’asphyxier peu à peu face aux questions insistantes des journalistes. Et finalement, leur recommander, excédé, de ne plus poser de questions et de n’écrire que ce qu’il dit. « N’écrivez pas, la meilleure solution, c’est d’écrire tout ce que je vous ai dit, et il y a déjà beaucoup de choses. »

Echanges tendus entre Stéphane Le Foll et les journalistes à l'issue du Conseil des ministres, ce mercredi 3 février © Elysée/LCP


À elle seule, cette vidéo résume tragiquement les impasses du débat, si l’on peut donner ce nom à la discussion pénible autour de la déchéance de nationalité pour les auteurs d’actes terroristes. Elle dit l’agacement de ministres qui, comme Le Foll (pourtant proche de Hollande), sont hostiles à la mesure proposée par le président de la République – et ils sont plusieurs au gouvernement, réduits au silence pour ne pas contredire la ligne présidentielle. Mais ce qui frappera sans doute quelqu’un qui ne suivrait pas au quotidien les épisodes de cette farce qui s’étire depuis le 16 novembre, c’est le côté parfaitement ésotérique de la séquence. Il y est question de droit, d’apatrides, de convention de 1961, de binationaux, d’avant-projet de loi. Les journalistes posent des questions, précises, techniques, nécessaires d’ailleurs, mais absconses et sans doute incompréhensibles pour qui ne connaît pas le sujet. Le Foll, lui, se braque et s’énerve. Le lecteur, l’auditeur ou le téléspectateur n’y voit qu’une chose : l’incroyable absurdité d’un débat inutile qui finit par tourner en rond, jusqu’à ne plus rien signifier.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

Éducation — Enquête
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Santé — Enquête
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Violences sexuelles — Enquête
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Migrations — Reportage
En Pologne, les migrants toujours en quête de protection
Plusieurs centaines de migrants ont tenté d’entrer en Pologne la semaine dernière. Dans la forêt située côté polonais, activistes et médecins bénévoles croisent toujours des familles ou hommes seuls, traumatisés et transis de froid, qu’ils aident du mieux qu’ils peuvent. Des avocats se mobilisent pour faire respecter le droit d’asile.
par Nejma Brahim