Rémi Lefebvre: «Ces élections municipales sont un trompe-l’œil démocratique»

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À l’approche des élections municipales des 15 et 22 mars prochains, les discours convenus vont se multiplier sur « le maire, l’élu préféré des Français », autant que sur la proximité appréciable entre gouvernants et gouvernés à l’échelon communal. Dans un ouvrage à paraître le 20 février, Municipales : quels enjeux démocratiques ? (La Documentation française), le politiste Rémi Lefebvre démontre la naïveté, voire l’inanité de telles considérations.