Comment le thème de l’identité nationale a été capturé par la droite et le FN

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans son ouvrage Dire la France, publié fin 2016 aux Presses de Sciences-Po, le politiste Vincent Martigny revient sur une histoire aujourd’hui largement oubliée. Avant que la droite ne s’empare de l’identité nationale pour en faire un enjeu politique, la gauche a su en parler et en donner sa propre version dans les années 1970, puis au début du premier septennat de François Mitterrand.