Santé: la casse des droits des étrangers est lancée

Par Nejma Brahim

Une salve de décrets est venue, en début d’année, durcir l’accès aux soins pour les demandeurs d’asile et « sans-papiers ». Des associations s’alarment, des hôpitaux aussi, et jusqu’à l’Académie de médecine dans un rapport paru le 26 février.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les conséquences pour les malades et les hôpitaux pourraient être catastrophiques. En application de son plan « immigration » de novembre dernier, le gouvernement a récemment signé plusieurs décrets visant à durcir, pour certains étrangers, les conditions d’accès aux soins. Objectif affiché : lutter contre « le tourisme médical » et la fraude présumés.