Pour Marine Le Pen, c’est la tuile. Quelques heures après avoir accusé François Hollande et Jean-Marc Ayrault de collusion dans l’affaire du compte suisse de Jérôme Cahuzac, l’un de ses proches conseillers, l’avocat Philippe Péninque, a reconnu publiquement, dans Le Monde, avoir ouvert le compte de l’ancien ministre du budget à l’Union de banques suisses (UBS) en 1992.