« Marseille est incapable de fonctionner de façon transparente »

Par

L'astrophysicien Jacques Boulesteix, éliminé des listes PS dans l'entre-deux tours, a démissionné de toutes ses fonctions dans la foulée. L'ex-élu fustige l'alliance des systèmes Gaudin-Guérini et voit dans la défaite de la gauche une occasion historique ratée par Marseille.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un coup de téléphone d’un journaliste de Marsactu, qui lui a appris dans l’entre-deux tours des municipales, qu’il avait été viré en catimini de la liste socialiste des 13e et 14e arrondissements de Marseille, déposée la veille en préfecture. « Des pratiques de voyou », a réagi l’astrophysicien à la retraite Jacques Boulesteix, ulcéré de ne même pas avoir été prévenu par ses amis socialistes. Fondateur du pôle de compétitivité Optitec sur le technopole de Château-Gombert (13e arrondissement), Jacques Boulesteix, 66 ans, est très impliqué dans les grands projets structurants marseillais et notamment dans la future métropole.