C’est un coup de téléphone d’un journaliste de Marsactu, qui lui a appris dans l’entre-deux tours des municipales, qu’il avait été viré en catimini de la liste socialiste des 13e et 14e arrondissements de Marseille, déposée la veille en préfecture. « Des pratiques de voyou », a réagi l’astrophysicien à la retraite Jacques Boulesteix, ulcéré de ne même pas avoir été prévenu par ses amis socialistes. Fondateur du pôle de compétitivité Optitec sur le technopole de Château-Gombert (13e arrondissement), Jacques Boulesteix, 66 ans, est très impliqué dans les grands projets structurants marseillais et notamment dans la future métropole.