Des volontaires pour remplacer les migrants en rétention

Par
Soixante-seize personnes, dont le député européen José Bové, se sont présentées mardi matin à l’ouverture du centre de rétention administrative d’Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) pour y prendre les 30 places destinées aux migrants, a-t-on appris auprès des organisateurs de l’opération.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BORDEAUX (Reuters) - Soixante-seize personnes, dont le député européen José Bové, se sont présentées mardi matin à l’ouverture du centre de rétention administrative d’Hendaye (Pyrénées-Atlantiques) pour y prendre les 30 places destinées aux migrants, a-t-on appris auprès des organisateurs de l’opération.