Le gouvernement ne "lâchera" pas les banlieues

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Le gouvernement ne "lâcherait rien" et ferait tout pour redonner de l'espoir aux jeunes des banlieues.

Ceux des territoires ruraux se démerderont et paieront des impôts pour les banlieues. Les campagnes sont déjà abandonnées mais paye un maximum pour les villes sans administration et des taxes sur le gas-oil et autres pour se déplacer pour faire leurs démarches administratives.

  • Nouveau
  • 03/04/2018 18:43
  • Par

 

Une "promesse" de plus, plus intelligente que l'allusion au "Karcher" d'un précédent...

 

"ne lâcherait rien" LOL.  il n'y a rien à lâcher.  

Il y a plutôt de très fortes chances que ce soit les banlieues qui "lâchent" ce gouvernement malfaisant...

  • Nouveau
  • 04/04/2018 08:56
  • Par
Rien à "lâcher" puisque tous les gouvernements successifs n'ont jamais "pris en main" les banlieues.

Il vient de passer sur BFMTV :

Direct Bourdin : Julien Denormandie, Secrétaire d'Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires "Je ne comprends pas cette grève", quand un marcheur comprendra la vraie vie vous me prévenez les ami(e)s laughing

Pour lui son, boulot c'est d'améliorer la qualité de vie des français dans les territoires ruraux et la solution magique c'est de leur fournir un débit internet de qualité. On ferme des écoles mais on aura internet partout laughing

EMMANUEL MACRON, une nouvelle "fake news"

"Emmanuel Macron avait déclaré devant la conférence des territoires en juillet dernier qu’ « il n’y aurait plus de fermetures de classes dans les écoles primaires des territoires ruraux. » Une promesse non tenue à laquelle s'ajoutent les contre-vérités du ministre de l'Éducation Nationale qui ne font qu’attiser la colère des élus, des parents et des enseignants."

Depuis le début du quinquennat, "on a fait une mobilisation en faveur de l'éducation - c'est le dédoublement des classes en REP+ - on a fait une mobilisation en faveur de la sécurité - c'est la police du quotidien - en faveur des emplois - avec les emplois francs-, et en faveur de la rénovation urbaine - avec un doublement voté par cette majorité des crédits de l'Anru", a-t-il souligné.

Que de la merde et de la propagande gouvernementale ehontee que pas un seul journaliste ne prend la peine de contredire...

Les emplois francs...,on croit rever...mais non.... il y a plus de vingt ans on proposait deja la meme chose... pendant les emeutes de 2005 les habitants des quartiers disaient clairement que personne n'etait embauche dans ces zones franches, et que c' etait seulement un moyen de plus pour les entreprises et  PME  d'echapper a la fiscalite.....

Ce gouvernement de droite est vraiment aussi pourri que les precedents, voir plus...

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale