«À l’air libre»: retour sur les masques, les malades s’organisent et Jeanne Cherhal

Cet article est en accès libre. L’information nous protège ! Je m’abonne

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

@EdwyPlenel : je vous trouve opportuniste et mal placé pour donner des leçons car vous n' étiez pas à l' initiative pour annuler le festival Mediapart de fin mars et  avez attendu l'interdiction gouvernemental. Je vous ait aussi vu sur France5 dans la semaine précédant les élections tenir des propos ambiguës sur la gravité  de la situation ( du style : j' ai pas peur du virus... y a pas que ça dans la vie .... ) . Cela étant dit j' ai apprécié  votre article sur les masques mais moi perso je pratique la distanciation sociale depuis début mars .

Manque de masques ? À qui la faute :
https://www.franceinter.fr/comment-la-france-a-sacrifie-sa-principale-usine-de-masques

Bravo notre (nos) gouvernement(s) !

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

d'accord !

mais ce qui est grave, c'est d'en être arrivé là !

en France, 6e puissance mondiale ! (et bientôt 180e !)

La guerre secrète contre les peuples (Claire Severac) © Jacques Buffet

 

Covid-19 ou la chronique d'une émergence annoncée © Collège de France

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Merci Lorani pour le lien… 

Ce que vous nus dites est renversant.
Vous êtes en train de vivre l'enfer et je vous plains de tout coeur d'autant que nous sommes impuissants.
Nous pouvons juste rester chez nous pour vous éviter de s'occuper de nous..

Nous sommes comme le dit justement Edwy devant un scandale d'état.
Nous avoir fait croire que le masque n'était pas essentiel dans la chaîne de contamination plutôt que d'avouer la pénurie a été criminel.
Il fallait non seulement le dire mais préconiser ne serait ce qu'un foulard pour sortir et parler si nécessaire.

Il nous faudra comprendre pourquoi nous en sommes arrivés à ce stade.

JP N


Une vomissure de plus!

Parce que vous confondez le fait de se battre contrez un virus, et le fait de se battre contre sa population. Mais c'est tout à fait compréhensible.

Au cas où vous en douteriez, "les gestes barrières" n'ont de barrière qu'imaginaire face à un virus d'à peine 100 nanomètre qui survit plus de 24h en dehors du corps humain et qui peut être véhiculé par des particules fines PM10 et PM2.5 (inférieur à 10 et 2,5 micromètres).

De même nul doute que l'angoisse, savamment entretenue par le pouvoir exécutif contribue à l'excessive facilité avec laquelle ils déploient des systèmes de surveillance et de répression. Pourtant j'ai bien du mal à me rappeler la dernière fois qu'un de ces système (ou l'angoisse qui les légitime) a pu améliorer la guérison d'un malade, ou la vie d'un soignant.

La distanciation sociale est une distanciation sociale. Pas une quarantaine biologique.

  • Nouveau
  • 03/04/2020 19:11
  • Par

J'avais  osé dans un commentaire dire... faite des masques...réfléchissez un peu

Par là je voulais dire réfléchissait à leurs fabrication

Qu'est que j'avais pas dit

 

Ce commentaire a été dépublié par son auteur·e.

Au sujet des masques, la communication continue à plein, cherchant à transformer les mensonges en vérité...pour ne pas être accusés et pendus haut et cours. Alors que les fameux scientifiques savent depuis des lustres, que tous les virus de type pneumonie (et en particulier les coronavirus, Sras, etc ...) se transmettre principalement par voie aérienne, c'est à dire les poumons, vecteur principal et cible de la maladie.

Communications : le fait de dire il y a 4 semaines que les masques ne servait rien à longueur d'antenne (car il n'y en avait pas assez)...et en donner impérativement à tous les soignants c'était déjà prendre les gens pour des débiles mentaux , donc dire tout et son contraire dans la même phrase, sinon pourquoi en donner aux soignants s'ils ne servent à rien ?

Nouvelle astuce de com :"Mercredi, la populaire animatrice de télévision Marina Carrère d'Encausse, également médecin, avait assuré que les propos officiels sur l'inutilité supposée des masques pouvaient s'apparenter à un "mensonge" fait "pour une bonne cause", c'est-à-dire pour les réserver aux soignants". source AFP

C'est de l'humour masqué ? impayables ces communicateurs pour faire passer des vessies pour des lanternes, faut oser.

Continuité pour prendre les gens pour des imbéciles mais là à l'international :

"Depuis le début de l'épidémie, l'OMS (Organisation mondiale de la santé) et de nombreux gouvernements répètent que les masques doivent être uniquement utilisés par les soignants, les malades et leur entourage proche, en disant s'appuyer sur des données scientifiques."

Ils ont dus demander l'avis des scientifiques de Monsanto, experts en données corrompues...seul les nuisibles sont touchés, tout le reste est totalement sans danger, vous pouvez boire un verre de Roundup comme un verre de café...

Relecture directe du message de l'OMS: c'est évident, un soignant et ses proches c'est important , et c'est vrai tout le monde en convient, mais une autre personne de la population, il peut crever, ils sont trop nombreux, et en particulier dans les Ehpads..

Ce sur quoi le gouvernement pourra être mis en cause, faute de masques, il a passé son temps à faire de la communication pour minimiser le problème, les jours et semaines défilant en pleine crise, sans faire les actions immédiates, dés le début du constat du manque de masques pour combler le déficit dans les plus brefs délais. Il a fallu que des médecins et des collectifs de médecins tirent l'alarme de semaines en semaines, finissent par porter plainte, pour qu'enfin des décisions drastiques de commandes géantes de masques se fassent.

Difficile de voir comment ce gouvernement va pouvoir se dépêtrer de cela.

Et pour finir, heureusement que le ridicule ne tue pas (il y a assez de morts comme cela), l'Académie de Médecine vient juste de déclarer , mieux vaut tard que jamais ! : "que toute la population doit porter un masque, c'est important"...hé bien on est content de le savoir.

En 1987 lors de mes formations, nous avions un programme annexe (inofficielle) comment se faire un masque avec les moyens du bord. ( je suis un peu feignant pour le rechercher ), personnellement nous avons ce qu'il faut, mais mon épouse coud des masques pour les distribuer en prenant des pansements absorbant non adhérent Hydravit 20x25 qu' elle découpe , et elle prévoit une poche pour éventuellement y mettre un coussin de charbon actif ( granulés noir que vous trouverez dans les rechange de hotte aspirantes il faut les dépoussiérer)

Naturellement je ne donne aucune garantie, c’est juste à titre d’information

Je mets ce lien pour que les gens comprennent qu’on peut se protéger très simplement,
Mais il faut tout de même lire et suivre les recommandations.

Et il y a la question achats... de chez vous jusqu’au retour et le rangement il y a une procédure à suivre.
Si possible prévoir un bac de rinçage avec de l’eau savonneuse ou javélisée,
Ainsi que pour retirer le masque, les habits…etc., de façon qu’ils ne contaminent pas votre habitation
Ce sont des gestes très simples, et une fois assimilés se font naturellement

SACCADI : "je comprends mal"... C'est ça que je ne comprends pas :-) "Les enfants croient au Père Noël, les adultes votent" citation célèbre, je ne fais pas l'insulte à son auteur de le citer. Voter pour quelqu'un, c'est commettre plusieurs erreurs que ceux qui les commettent ne comprennent pas, même quand on leur explique. 1) croire que celui pour qui on vote a les mêmes idées, 2) Croire qu'on a les bonnes idées, ce qui revient à 3) croire qu'on est plus intelligent que ceux qui ne votent pas comme soi. Ces trois erreurs expliquent qu'on ne puisse pas comprendre comment on peut faire 20% la veille et 10% à peine 15 jours plus tard (et je n'exagère même pas, ça s'est vu). Je pense que nous sommes profondément aristocrate dans notre philosophie, que nous sommes incapables de réfléchir au delà de l'hémicycle. Pourquoi une vue à 180° et non à 360° ? Pourquoi pas en 3D d'ailleurs ? Lisez l'article d'aujourd'hui (ou relisez le pour mieux comprendre) : https://www.mediapart.fr/journal/economie/030420/cedric-durand-l-enjeu-de-cette-crise-est-de-planifier-la-mutation-de-l-economie

Nous devons faire le deuil de l'élection, renoncer à déléguer notre pouvoir de voter nous-mêmes pour des lois. L'élection est l'outil aristocrate par excellence. Elle produit des effets aristocratiques, dont une dérive oligarchique qui mène inéluctablement à ce que nous prétendons (encore en majorité) refuser. J'ajoute que le seul moyen d'interdire un parti que le jugerait inacceptable sans verser aussitôt dans le totalitarisme, c'est de les interdire tous, ou en tous cas, de leur interdire de briguer un quelconque mandat politique. La politique n'est pas un métier, c'est l'art de vivre ensemble. Elle doit donc se faire ensemble. C'est si limpide qu'une majorité d'entre nous trouve ça puéril.

Voyons Etienne24

on n'est pas à l'Eglise ici!!

 

Roland Gori - La Fabrique des Imposteurs © UnivNantes

Votre acribie serait louable si elle n’était indexée sur une logorrhée socialisse.

....du bist hier für zu arbeiten und nicht für zum denken

...tu es ici pour bosser...pas pour penser...le directeur d'un service voisin me l'a balancé...

...en attendant que vous décidiez ce que je ...nous devons faire... j'ai une conférence à tenir  ( wc )

...  revenu... le penseur décideur...avait disparu... où est il...  ...j'attends encore aujourd'hui son retour

Plus jamais on me l'a balancé... sinon pour blaguer

 

le dernier bureau d'étude de mon dernier travail (23 ans de grève illimité , voulue, décidé )un ingénieur actionnaire de la boîte me dit : Monsieur schlachter , vous n'êtes pas ici pour faire la révolution. Ma réponse : je ne fais pas la révolution , je constate !

un autre même statut , toujours à taper sur les maçons des chantier. Un jour j'en ais eu mare (moi même 18 ans de chantier tous corps d'états...) suis allé le voir et lui ai expliqué qu'un maçon pour se mettre à l'abris n'avait pas besoin de lui pour se construire une maison mais que lui pouvait toujours se mettre ses notes de calculs sur la tête par temps de pluie... 

et dans le genre , la liste est longue ... 

quand en 1997 baladur nous dit de nous serrer la ceinture , je suis allé demander une augmentation. On a pas de sous fût leur réponse et donc la mienne fut : Vous direz à vos actionnaire principaux qui sont la lyonnaise des eaux dumez que s'ils veulent des sous ils n'ont qu'a venir faire le boulot .

Et suis partit !

wink

...et aucun d'eux n'a jamais eu d'accidents...

au front Russe, y a pas mal de ce genre qui ont eu une balle russe...

A choisir, je préfère entendre Vallaud que Royal (même quand celle-ci fait mine de se ranger du côté du personnel soignant). Le PS de Hollande a trahit lourdement, c'est un fait. Et que la plupart des membres du PS l'ont soutenu sans faille (au moins en parole publique), c'est un fait.

Mais pouvons-nous nous permettre de nous passer de certains socialistes qui semblent un peu moins "pro-macronistes" (Le Foll, Touraine, Royal, Cazeneuve etc) que les autres ? Certes, le PS est resté inamovible. Mais il n'est sans doute pas homogène. Donc, laissons les moins droitistes d'entre eux se rapprocher de nous (ce ne sont pas eux qui vont nous récupérer, mais nous qui allons les récupérer).

Après tout, tout le monde, même un socialiste, peut changer. Je préfère être naïf et croire en la nature humaine, même politique, que rester campé sur mes certitudes, tel un Lallement (qui adore les camps bien nets, bien clairs, on ne se mélange pas entre les bons et les mauvais d'un monde binaire).

Il est intéressant d'écouter le même dix ans plus tard, irresponsable. Faire entendre vallaud ne signifie pas qu'on doivent être d'accord. Mdp compte, il a peut-être le tort de ne pas assez le répéter, sur notre sens critique. Dans quelques années, buzyn nous racontera le corona...

Non seulement nous pouvons nous en passer, mais c'est surtout un devoir moral de faire notre deuil de l'élection. Les gens peuvent changer. En pire dans le système électoral. N'est-ce pas assez clair pour vous ?

On ne demandait pas son avis à Vallaud. Il est porte parole, a été contemporain du gouvernement précédent. Je l'écoute, et je me dis qu'il ne sert à rien, et je m'en doutais avant même de l'écouter parler. C'est une confirmation dont je n'avais pas besoin. La vidéo est intéressante pour tout ce qui suit. Vous pouvez sauter la séquence Vallaud, ça vallaud le coup.

La est toute l’hypocrisie.

j'ai arrêté de regarder l'émission à partir de là !

M'enfin Sycophante,

faut bien interroger pour savoir, sinon vous passez pour quelqu'un qui croit juste sur parole

 

C'est une vrai girouette, pour le 49.3 il ne se souvient certainement plus non plus, il le critiquait tout récemment depuis "l'opposition":

"Le jeudi 5 mai 2016, et alors que se profile le vote, Boris Vallaud fait parvenir à François Hollande une note secrète, dont Le Monde révèle la teneur. « Il paraît difficilement concevable, dans ces conditions, d'aller au vote », lui dit-il. Avant de conclure : le recours au 49.3 ne sera « ni un acte d'autorité ni un acte de faiblesse ». Et Vallaud de conseiller le président sur les manœuvres politiciennes à adopter : il faut « feindre de croire que tout le monde est de bonne volonté, avant de constater que les effets ne sont consentis que du côté de l'exécutif [...]. Pousser le dernier carré des frondeurs dans ce qui devra apparaître comme leurs excès. Le 49.3, c'est eux qui l'imposent, pas la majorité de la majorité »."

https://www.lepoint.fr/politique/les-manoeuvres-secretes-de-hollande-pour-imposer-la-loi-travail-22-08-2016-2063035_20.php

  Le plus surprenant ce n'est pas que ce genre de caricature de politicien existe mais qu'il reste encore des journalistes pour leur tendre un micro, surtout dans un journal comme mediapart!

Et de la loi travail 

Je vais parler comme ma copine Pénicaud : défaitiste ! On sait très bien que eux ne veulent pas changer, et au contraire espèrent même rebondir sur cette crise pour approfondir encore leurs réformes néolibérales, leurs dérégulations. Vous ne nous apprenez rien.

Il faut procéder autrement, au lieu de déserter le combat en disant "rien ne changera" : c'est voir dans cette crise aussi une chance pour changer les choses. Non pas tant parce que le rapport de forces soit favorable aux forces de changement (le virus n'a rien changé à la situation politique globale), mais parce que, tout simplement, ces élites néolibérales seront quand même en difficulté.

C'est à nous tous de réfléchir dès à présent comment faire. Comment faire, dans un premier temps, pour éviter que ce gouvernement ne profite des mesures exceptionnelles actuelles, admises en gros par tous et par nécessité et non adhésion, pour les pérenniser, comme le dirigeant de LREM l'annonce déjà (pérenniser un "état d'urgence sanitaire", autant dire une sorte d'article 16 qui ne dit pas son nom (pleins pouvoirs).

Dans un deuxième temps, c'est montrer à l'opinion que le nombre de morts est indexé à la politique même du gouvernement (comme on le voit au Royaume Uni qui, après avoir eu bien moins de décès que nous, est en train, hélas pour eux, de nous rattraper : Boris pire encore que Manu !). Et que ce gouvernement, ce président, auront des comptes à rendre.

Et puisque Macron nous l'a joué "nous allons changer de cap" (inutile de me rappeler que, venant de lui, c'est du pipeau, ça va, je ne suis pas totalement naïf), surfons sur ces mots qui ont du lui échapper sous la panique du moment : qu'il fasse ce qu'il a dit, puisque c'est son credo ("dire ce qu'on fait, faire ce qu'on a dit").

J'espère que nous, nous saurons tirer les conséquences et nous organiser pour reprendre le pouvoir, démocratiquement évidemment.

Bien d'accord , mais depuis le temps qu'on le dit, il faudrait passer à l'étape 2 : comment fait-on, où commence-t-on ? Et là, Mediapart ne sert plus à rien ! Je dis que c'est inacceptable. Mediapart est compétent pour être un animateur du projet démocrate, du processus démocrate.

On ne peut pas nous reprocher de ne pas savoir quoi faire ou de ne rien faire. Nous sommes à temps plein pour gagner notre croute. Il faut que les professionnels (donc ceux qui gagnent leur vie en faisant ce qu'ils font) dont nous avons besoin s'organisent, proposent et NOUS sollicitent compte tenu de nos contraintes. En retour, nous devons nous rendre disponibles ! Il faut du savoir faire (c'est bon), des moyens techniques (c'est bon), des locaux (c'est bon), et de l'argent (là c'est plus dur, mais pas utile au début). Ce qui manque, c'est un consortium de ces professionnels, tels que nos chers professeurs des universités savent très bien faire. La Convention Climat ne doit pas être une exception, elle doit être la règle ! Partout ! Nos universitaires savent faire ça. Pourquoi ne le font-il pas  ? Mediapart pourrait leur poser la question. Je me souviens que Dominique Rousseau disait dans une interview ici : ce n'est pas à moi à dire comment. Et bien il se trompe ! ET c'est même une faute logique de sa part. Il a le devoir de nous mettre le pied à l'étrier. Nous n'avons ni le savoir faire, ni les moyens de commencer.

Merci aux trois intervenantes et au journaliste.

Votre article du 1er avril sur les dernières consignes de la caisse de dépôt et consignation sur les hôpitaux publics est il réellement exact ou est ce un poisson d’avril.

Fallait pas Edmond.

Excellent. On commence à retisser le rapport entre les mots et le monde sensible, le réel, matériel, phénoménologique etc etc donné à nos sens.

Excellent, Romaric.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sensible_(philosophie)

  • Nouveau
  • 03/04/2020 20:05
  • Par

Plénel, je vais t'envoyer Lallement que ça va pas traîner. Là, tu vas comprendre !

Le gouvernement a pourtant pris toutes les bonnes décisions à temps. Du reste, en ce sens, conscient du problème gravissime, il a actionné le 49.3.

Ah ? Ce 49.3, c'était pour un sujet plus urgent ? Autant pour moi.

Oui. Des sons, des "formes sonores" en Acoustique, science des formes sonores, sont sortis de la chose de l'"élysée". Leur sens est assez énigmatique.

Plenel peut dormir tranquille , Lallement avec une arrogance qui n'a d'égal que la taille de son chapeau , vient nous dire que les morts et les malades du covid-19 l'ont bien chercher car ils n'avaient pas respecter le confinement . Après s'être fait engueuler par Castaner il a piteusement présenter ses exuses aux victimes du covid-19 .Plenel n'a rien as craindre le mieux que devrait faire Lallement c'est de disparaître des écrans radars et pour longtemps.

C'est pour faire du buzz !

Il est impensable que Lallement ait osé dire une énormité pareille. C'est voulu et "fait exprès", pour faire réagir.

Tout n'est que théâtre, pour "alimenter" politicards et journaleux.

C'est du Trump.

Cela montre que c’est un cretin comme malheureusement beaucoup de préfets qui à part autoriser des prélèvements de loups ou de renards ne servent qu’à noyer le poisson, arrondir les angles et dérouler le tapis rouge.

un corps en décomposition totale.

"Que Lallement ait osé dire une énormité pareille" . Les cons ça ose tout c'est à ça qu'on les reconnait .

Ya pas Usul et Cotentin?...

Petit problème majeur, mais qui illustre notre incapacité à nous défaire de ces gens qui détruisent nos institutions, c'est qu'il parle lui aussi, de notre démocratie. Je partage le constat. Cependant, utiliser le mot solution pour nommer le problème empêche de comprendre le problème et la solution. Nos institutions sont aristocrates (le culte du chef), parce que nous sommes aristocrates. Nous devons faire notre deuil de cette croyance qu'il faudrait un chef. Ce deuil est fondateur de la philosophie démocrate. Donc, après avoir fait le constat, il faut proposer le projet. (Très bien vu "l'héroïsation" du personnel soignant, même s'ils sont des héros évidemment.) Le suffrage universel est démocratique s'il s'agit de voter des Lois. S'il s'agit d'élire un candidat, il sert une aristocratie. Bernard Manin "Principes du gouvernement représentatif". La Démocratie, celle que décide le Peuple, lui-même et pour lui-même, est le seul régime qui garantisse réactivité, efficacité, ET liberté. Il parle de plate-forme ? Oui, où est-elle, qui la fait ? Pardon, qui sont ceux qui doivent la faire ? Mediapart ? Un consortium d'universitaire ? D'association ? De partis politiques authentiquement démocrates, qui ne présentent aucun candidat mais justement une ossature d'expression de la démocratie ?

marcrolland, 

""" les penchants de Médiapart  pour la sociale-démocratie  bourgeoise, libérale et capitaliste ont encore de beaux jours devant eux. """

Certes, hélas  (à part trois ou quatre ?) ... À déguster en toute aigreur.   

cry

Bof vous prônez le délit d’opinion et de sale gueule. Vive la democratie

""" Vive la democratie """

Certes. Surtout dans le style Macron !   frown

  • Nouveau
  • 03/04/2020 22:20
  • Par

Les chefs de la Startup Nation...

5 ème puissance de quoi ??.

Hallucinant, et le pire est peut-être à venir.

Des images de guayaquil en Équateur son terrifiantes, des gens meurent dans les rues, il s'écroulent, les cadavres s'entassent, l'horreur total. À New York des conteneurs frigorifiques en plein ville, pour des cadavres innombrables, nous rentrons en terra incognita, prenons soin de nous, ceci est vraiment grave.

casos-fallecidos.png

El Universo (Ecuador)

Certes. Mais qui lui (Boris) a proposé de venir pérorer ici ? Complicité ?  

En un sens, à un moindre niveau, une "erreur" assez similaire à l'invitation du Mac en son temps. 

Révélateur, non ?

"Vallaud a t'il vraiment de quoi l'a ramener dans cette affaire ?"

Il se refait une santé !

Une "erreur" !  undecided

On se comprend avec les guillemets, s'pas ?    tongue-out

 

Un virus venu de Wuhan ne devait pas venir chez nous (E. BUZYN), mais il lui prend la mauvaise idée de franchir les frontières et là, nos dirigeants sont prêts à l'accueillir ( nous avons tous les moyens nécessaires, masques, gels, gants, sur blouses, lits de réa, tests.....). Mais ce virus est coriace, il résiste à nos va t en guerre, alors un professeur infectiologue vient tel un preux chevalier proposer son traitement simple(association d'un antibiotique et de l'hydroxichloroquine au moment des premiers symptômes pour faire baisser la charge virale), pas cher (7€+5€),et que se passe t il ? Un conseil scientifique dont de nombreux scientifiques ont des liens avec les laboratoires refusent cette chloroquine car dangereuse (n'a t elle pas été classée vénéneuse par BUZYN et Salomon !), puis on tergiverse, puis prescription possible mais en fin de vie, puis étude randomisée, puis étude au Chu d'Angers avec un obscur chercheur inconnu dans le milieu très restreint des infectiologues, puis campagne de dénigrement sur les médias mainstrean avec des médecins aux ordres. Que nous cache t on ? 

 

La vérité, comme d'habitude. Ces gens ont du sang sur les mains.

Propos simpliste 

demande de médicaments multipliée par 20 comment on fait ?

virus inconnu test inconnu comment on fait

pour les masques il y a eu faute mais qui est coupable et qui a du sang sur les mains.  Izarrement les horribles industriels en avaient car ils sont prévoyants, l’armée en avait. Les hôpitaux pas beaucoup et l’état non plus. Et vous, en aviez vous ? Non, alors vous avez le sang des votres sur les mains.!

vous êtes médecin ?

avant de juger si hâtivement de lobbies par ignorance lisez l’article ci joint

médecin ?

https://www.lemonde.fr/sante/video/2020/03/28/hydroxychloroquine-pourquoi-l-etude-du-professeur-raoult-ne-suffit-pas_6034746_1651302.html

Une heure de réponses savantes, articulées et posées, sur l’ensemble des sujets (confinement, masques, mesures prises ici, en Corée, à Singapour et ailleurs,  Chloroquine, etc. ) :

Interdit d'interdire - Antoine Flahault sur le confinement : a-t-on un siècle de retard ? © RT France

 

 

Ceux qui ont menti délibérément et dissuadé de la sorte les citoyens de se protéger.

https://youtu.be/WI-ePRYfQb0.Nous aurait on menti ? 

Arrêtez de trop lire le monde de X. Niel, cela peut altérer votre jugement.

Au fait, expliquez moi pourquoi l'IHU de Marseille reporte 5 décès sur 1818 malades Covid 19 traités à l'hydroxichloroquine et l'HP 33 décès sur 3005 malades Covid 19 traités. 

Allez sur le site IHU et vous aurez le suivi au lieu de lire le monde. Apprenez par vous même, c'est beaucoup mieux et surtout croisez les infos, c'est encore plus sûr. 

favre, 

C'est beau, un hyper-macronien en action !

Quelle virtuosité dans le commentaire ... money-mouth   Guettons le prochain. 

 

Dossier Covid-19

Austérité, la grande faucheuse

Une étude conduite sur dix ans par l’épidémiologiste britannique Michael Marmot le démontre : les politiques de contraction budgétaire menées depuis la crise de 2008 ont creusé le fossé qui sépare riches et pauvres en matière d’espérance de vie.

par Michael Marmot 

https://www.monde-diplomatique.fr/2020/04/MARMOT/61625

Tant que c’est l’argent des autres la rentabilité n’a pas d’importance.

l’zrgent est toujours une quantité finie.

qu’est ce qu’on achète aujourd’hui, des masques, un scanner, ou un nouveau médicament ?

On dépense l’argent qu’on a du mieux que l’on peut c’est cela le service public. Ce n’est pas on dépense tout l’argent possible et toujours plus. Ce n’est pas un problème de rentabilité mais un problème d’équilibre. Je dépense l’argent que j’ai, pas plus.

Les hôpitaux ne doivent pas faire de profit donc ce procès de rentabilité est idiot

Video qui devrait être publiée (ne pas lire les sous-titre, écouter):

un maire en colère

https://youtu.be/vJKHOrXa6yw

 

Sur le plan théorique E.Plenel a 100% raison mais sur le plan pratique il plane: Il découvre la pénurie de médicaments mais peut-on tenir en stocks 20 ans de médicaments ? Imaginez vous la pollution qui en résulterait alors que nos rivières, ou plutôt les rivières indiennes et chinoises sont saturées de molécules ! Il dénonce le confinement mais le monde entier se confine, alors ? Il dénonce l’absence de tests mais en janvier on ne savait pas comment tester... Bien sûr que l’intelligence c’est mieux mais pourquoi a-t-on menti ? Parce que nous vivons dans un pays où piquer est naturel. Avez vous idée du nombre de masques qui ont été volés. Ici à l’hôpital les soignants ont pris des masques pour leur familles. Le problème est qu’ils n’en n’ont plus pour travailler. Qui est coupable? A Marseille, à Rungis les camions sont attaqués. Alors ce mensonge visait à protéger ceux pour qui les masques étaient un besoin vital. Dans ce cas gouverner peut obliger à mentir à court terme. A force de théorie Mr Plenel decredebilise son propos. Pourtant il y a à dire. Élections,scandaleuses, mais tous les partis, PR, Rn, PS ont fait pression en ce sens, politique industrielle debile, absence ce d’approche stratégique du sourcing, bref tous ces sujets sur lesquels l’amateurisme de l’administration n’est pas une découverte mais la aussi tous les partis sont coupables (sauf RN et Insoumi dont on peut douter qu’ils auraient fait mieux) La santé n’est pas seulement un sujet économique. La crise le démontre mais elle a aussi démontré, grâce aux efforts incroyables des hôpitaux, qu’il y avait des réserves d’efficacité très importantes dont personne ne voulait entendre parler. Car au final il faut bien payer un jour et les français avant la pandémie n’étaient pas prêts à payer plus. Donc merci Mr Plenel, vos remarques sont toujours intelligentes mais il ne faut pas être donneur de leçons. La vie réelle c’est différent. Il y a Dix ans Mme Bachelot a commis l’excès inverse et elle s’est fait lyncher de la même maniere

favre, 

""" ce mensonge visait à protéger ceux pour qui les masques étaient un besoin vital. Dans ce cas gouverner peut obliger à mentir à court terme. """

Ahurissant !   C'est bien ce qu'on a écrit plus haut ...  Vous ne vous rendez pas compte de ce que vous formulez sans vergogne ? 

C'est  du pur  Goebbels :  plus c'est " hénaurme ", plus c'est censé passer !     money-mouth

 

  • Nouveau
  • 04/04/2020 10:36
  • Par

Nous avons aujourd'hui une propagande qui consiste à dire que le mensonge d'Etat concernant le port du masque était nécessaire pour protéger avant tout le personnels hospitaliers d'une éventuelle pénurie de masque.

Ce qui voudrait donc dire que le gouvernement savait depuis février que l'épidémie COVID19 allait se transformer en pandémie ?

Et aurait laissé la population sans protection se contaminer et venir engorger les hôpitaux ?

Mais cela n'a aucun sens, sauf celui de se déresponsabiliser !

Une chappe de plomb semble être tombée sur la mediasphère, et plus largement sur la "sphère communicationnelle de l'Espace publique". C'est le premier effet visible de la pandémie. Un sujet unique, pour un traitement unique, répétitif à souhait (le comique involontaire de la répétition dans les "promesses de masque", toujours volé, au dernier instant par quelque Dr Fu-Manchu), monomaniaque. La vie devient plus jamais renvoyée à la seule sphère de l'intime, de la singularité de l'expérience. Seules demeurent les spectres des "abstractions lyriques" (marché, optimisation, efficience, régulation...), tandis que "loi du marché" s'incarne comme pénurie, gabegie, escroqueries légales, insolvabilité. L'époque présente a tiré des créances sur l'avenir qu'elle ne pourra pas honorer. Ce le capital qui doit de dévaloriser à vitesse grand V. Le choc sera rude parmi et pour la "classe moyenne rentière" (des traites sur la collecte fiscale à venir), frappée par la "dévalorisation subite" (imaginez les niveaux de pensions, d'émoluments et de traitements avec un "nouveau franc" dé-lirant ?!), un immobiliser qui s'effondre et se dégrade, sur fonds de non renouvellement urbain, donc de régression urbaine, une "nouvelle économie de la pénurie sanitaire ordinaire" qui s'installe dans un "provisoire qui dure", par inertie, sur la base d'infrastructures sous-productives, bricolées dans l'urgence et l'improvisation... La base sociale du "bonheur nationale brute" de la "classe moyenne", assimilée à une sorte de "centre de gravité" de la "stabilité nationale", - fait de cet "esprit rentier" qui caractérise la classe moyenne supérieure, et donc par effet de stimulation mimétique, l'inférieure, en France depuis 3 ou 4 siècles (L'absolutisme ayant profondément implanté et fait prospérer ce modèle social: l'achat de la paix sociale par des emplois et des rentes). On assisterait à un énième épisode d'"euthanasie des classes rentières", après la crise des assignats, la guerre de 14  et les emprunts russes, le blocage des loyers et  des fermages.. synonyme de "chocs sociétaux" sous forme d'ondes sismiques profondes. 

Merci monsieur Plenel de rappeler les enjeux qu'affrontent notre époque en des termes intelligibles.

Et bravo aux journalistes pour cette enquête majeure parfaitement ignorée par 90% de vos confrères.

Néanmoins, j'ai peur que nous ne soyons pas à la hauteur de ces enjeux, ni de l'urgence qu'exige cette situation.

Cela fait évidemment trois semaines (si ce n'est 3 mois) qu'Airbus aurait du commencer à produire des masques.

Or la désinformation d'état combiné au confinement produit un effet tel que chacun hésite voir culpabilise à se protéger, alors que la désignation des boucs émissaires, elle, fonctionne à merveille. Au point que les français renouent même au goût infâme de la délation.

Et dans la gestion de crise du gouvernement, il n'y a plus de place que pour la stratégie de survie existentielle, coûte que coûte.

Or comment, sans contre pouvoirs effectifs (oui, j'ai vu comme vous l'interview suivante), pourrait-on éviter de payer le prix maximum de la défaillance de notre société ?

Oui moi aussi je me demande pourquoi les médias ignorent l'enquête de médiapart?

Et que pensez de ce silence coupable de Buzyn, Veran , Philippe etc , malgrès les relances des journalistes de Mediapart?

Pourquoi? Et bien parce que sortir cette enquête début avril me semble minable et que cet avis est peut être partagé par d’autres.

Pourquoi Mediapart n’a pas lancé cette investigation quand l’épidémie commençait en Chine pour savoir si nous étions prêts à affronter cette crise.?

Rien de tout ça, il faut se rappeler qu’à l’époque les journalistes étaient plus occupés à dénoncer des abus sexuels présumés dans le milieu du show biz à longueur de journées, ou à disserter sur la tenue des César et l’affaire Polanski.

 

Lorsque l’épidémie commençait le pouvoir n’a eu de cesse de dire que tout était prêt pour faire face à celle-ci N’est ce pas là ministre de la santé, Mme Buzyn qui déclarait fin janvier « Notre système de santé est bien préparé « .Lorsque le virus s’est vraiment répandu le pouvoir pour masquer ses errements s’est répandu dans des mensonges .Alors oui nous avons demandé où sont les masques,où sont les masques car sans ces protections de nombreuses personnes ont été contaminées  dont les personnels de santé qui se dévouent pour sauver nos vies. 

Aussi oui Mediapart a eu raison d’enquêter car nous avons le droit d’être objectivement informés .

 

Question :

La constitution ne prevoit elle pas de destituer le président de la république pour  manquement grave?

Avec la révision de la constitution sous Sarkozy il me semble qu'un Président de la République Française ne peut-être inquiété qu'une fois son mandat terminé. 

Dommage que cette clause ne s'applique toujours pas à sarko.

«A l’air libre»: Retour sur les masques, les malades s’organisent et Jeanne Cherhal

A midi sur France inter qu'il est possible de fabriquer un masque. Il ne protège pas comme un masque médical mais pour vaquer dans un magasin, dans la rue, etc... ce serait déjà un premier pas pour sortir même dans un périmètre limité sans nuire les autres. 

Si chacun se fabrique ses masques (lavables), cela aiderait en réservant les masques médicaux à toutes les personnes qui soignent les malades ou des contacts avec les publics.

Pourquoi pourquoi Mediapart n’a t.il pas appelé la population à fabriquer ses propres masques.

Ah, si seulement ces tristes événements obligeaient le gouvernement à taxer davantage les très riches! On peut rêver, ça passe un moment...

  • Nouveau
  • 04/04/2020 19:50
  • Par

L’on peut penser que l’utilisation de masques va se développer dans le temps .En Bretagne une usine fabriquant des masques a été fermée il y a environ deux ans.Il serait certainement judicieux que l’Etat mette tout en œuvre pour nationaliser cette usine afin de relancer cette production vitale pour le pays.
c’est aussi le cas pour l’usine Famar à Saint Génis-Laval  près de Lyon qui produisait de la chloroquine

c’est aussi le cas pour Luxfer à Gerzat (63),la seule en Francecapable de fabriquer les bouteilles d’oxygène pour soigner les malades du Covid-29

Il en va de nos approvionnement et s’il l’on est en guerre selon les mots de macron de pouvoir disposer de ces armes pour combattre ce virus.Ne les devons nous pas à tous les soignants ?

 

 

 

 

A vérifier: des stocks de masques ne seraient-ils pas disponibles dans les usines d'armement...? En effet, le personnel serait  équipé de masques pour ces fabrications,..Or Certaines usines seraient sur le point de reprendre la production en dépit du confinement.

A propos des armes antipersonnelles :"On répond aux demandes du ministère de l'Intérieur"...

Le Minstère de l'intérieur se préparerait-il ainsi au DECONFINEMENT ? Demandons la mise à disposition de ces stocks, les armes antipersonnels et les autres attendront !

nouveau              béa, 

""" Le Minstère de l'intérieur se préparerait-il ainsi au DECONFINEMENT ? """

Bien évidemment, comme TOUS les ministères, et lui quasi en tête. Mais en petit cercle restreint, à coup sûr, pour le moment. 

Les croiriez-vous naïfs ? Ils savent très bien que ça peut barder, et sur la durée. C'est le B-A BA d'un bon chargé de flic aille en chef !  

Référence (historique) ?  Pasqua.

 

 

  • Nouveau
  • 05/04/2020 09:10
  • Par

Acheter des masques? Mais ... « çà aurait coûté un pognon de dingue ! ». 

Nous y sommes.

Aujourd’hui, le libéralisme étouffe et tue sans anesthésiant.

Aujourd’hui le capitalisme qui lui porte un FPP2 se régule en liquidant les excédents de « gens de rien » qu’il sacrifie cyniquement.

La recette est connue. Elle s’est appliquée sur tous les théâtres des boucheries industrielles au siècle dernier.

Après le désastre, celles et ceux qui se disaient « trop intelligents et trop subtils » trouveront alors les mots de la prochaine « mascarade » devant les monuments aux morts de l’hôpital.

Dans quelques semaines le pire est à venir, ils lâcheront alors les Lallement et les Benalla, c’est pour cela qu’ils les ménagent.

Y aura-t-il encore des Jean Moulin? 

Y aura-t-il encore des Jean Moulin? ...
Dans la merde et la boue de tranchées, dans les geôles nazies et Pétainistes, ils avaient rêvé du monde d’après, parce que l’homme est ainsi fait, qui n’espère que dans l’épreuve.
Regardons aujourd’hui ce que les détracteurs de « l’Etat-Providence » ont fait de cet espoir. Et nous avons laissé faire et nous laissons faire...

« La FRANCE

Non ... En roulant le "r" : la Frrreeence !!!   (Éternelle, bien sûr). 

Porter un masque ou pas. Tel est la question.

Le Sras-cov-2 peut-il se transmettre par aérosol?

La réponse à cette question semble conditionner le port du masque tant qu'on n'est pas contagieux. Il nous est dit depuis le début que ce n'est pas le cas. Qu'il est porté par des gouttelettes suffisamment lourdes pour tomber au sol à une distance maximale de un mètre.

Il nous est dit aussi qu'il reste actif pour une durée de 3 jours sur les surfaces. Et donc on nous conseille de pas nous toucher le visage surtout la bouche et le nez.

Et bien je ne comprends pas pourquoi dans ce cas ne pas recommander le port de masques même bricolés dans sa cuisine. Personnellement il m'arrive régulièrement de porter un masque lorsque je manipule de la résine époxy ( réparation de bateaux). Et je peux assurer qu'un masque est une vrai barrière au tripotage de nez.

Le port de gants aussi. Se gratter le nez avec des gants en plastique est totalement impossible.

Donc même si un masque de bricolage ou bricolé n'est pas une barrière efficace contre un aérosol. C'est une vraie barrière aux gestes réflexes !

Curieux comme le masque est devenu le symbole de prises de positions déontologiques et autoritaires.

avel, 

""" Il nous est dit ... qu'il est porté par des gouttelettes suffisamment lourdes pour tomber au sol à une distance maximale de un mètre."""

Ouais ! C'est d'une évidence stupéfiante. Il nous faut croire à un virus bien gentil ? Que le moindre courant d'air ou vent léger ne porte jamais en voletant gaiement ?  innocent

""" Le Sras-cov-2 peut-il se transmettre par aérosol ? """

Ça aussi. Mais là, je suis sérieux. 

 

Qu'est ce que c'est que ce flip parano sur le mensonge d'Etat? Ne voyez vous donc pas que le monde est désemparé ? Ok moins de confinement. Mais qui confine qui? L'homme du commun, nous, pratique et impose sa loi au quotidien mieux qu'un état policier ! Tous unis contre la saloperie. Je suis contre les tests, contre les masques, contre les vaccins. Nous sommes entre les pattes des médecins. Vers une nouvelle médecine. Économie. Économie. Réduisez de 99% ou plus ce gaspillage, cette débauche de médicaments, de "soins",  contre l'acharnement. Révisez la pensée d'Oshawa. Économie

mais posons nous la question les virus survivent combien de temps sur les surfaces ? et sur les masques ?? devons nous jeter les masques ? 

Pas de mobilisation sans confiance
Pas de confiance sans vérité
Soutenez-nous