Macron en Nouvelle-Calédonie sous le signe de la gravité

Par

Emmanuel Macron a commencé jeudi un voyage de trois jours en Nouvelle-Calédonie au cours duquel il multipliera les marques de reconnaissance de la relation complexe entre l'Etat et la collectivité, six mois avant le référendum sur l'indépendance et 30 ans après les violences meurtrières sur l'île d'Ouvéa.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron a commencé jeudi un voyage de trois jours en Nouvelle-Calédonie au cours duquel il multipliera les marques de reconnaissance de la relation complexe entre l'Etat et la collectivité, six mois avant le référendum sur l'indépendance et 30 ans après les violences meurtrières sur l'île d'Ouvéa.