Macron fustige les "pyromanes indignés" et vise Mélenchon

Par
Emmanuel Macron a fustigé jeudi "les élus qui tiennent constamment un discours d'agitation" après les violences qui ont éclipsé la manifestation syndicale du 1er-Mai à Paris, visant implicitement le dirigeant "insoumis" Jean-Luc Mélenchon.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a fustigé jeudi "les élus qui tiennent constamment un discours d'agitation" après les violences qui ont éclipsé la manifestation syndicale du 1er-Mai à Paris, visant implicitement le dirigeant "insoumis" Jean-Luc Mélenchon.