Le passeport biométrique est attaqué en justice

Par
Une dizaine de citoyens français viennent de déposer un recours pour «excès de pouvoir» contre l'instauration du passeport biométrique. Cette pièce d'identité, avec photo numérisée et relevé d'empreintes digitales contenu dans une puce, devrait être disponible à l'automne. Le gouvernement a prévu la constitution d'un fichier des données prélevées. Une atteinte aux libertés publiques, selon les plaignants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont une dizaine. Ils sont techniciens, ingénieurs, juristes, salariés d'opérateurs de téléphonie... A Paris, à Toulouse, ailleurs. Et ils veulent contrarier l'avènement de la «société de surveillance» en France. Leur cible : le passeport biométrique, instauré officiellement il y a deux mois par le gouvernement.