PS: le congrès par quatre chemins

Par
Au-delà de la succession de François Hollande, les habitudes du parti varient peu : 21 textes ont été déposés mercredi soir au conseil national du PS en vue du congrès de Reims de novembre. Et si l'on retrouve souvent les mêmes contributeurs que lors du dernier congrès, les postures ont évolué en fonction des ambitions. Entre les favoris, les cadres, les marginaux et les «archéos», tentative de typologie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quand vient le temps des contributions préparatoires au congrès socialiste, les rôles sont souvent les mêmes. Parfois, les personnes changent, mais les postures demeurent. Les favoris qui y croient, les cadres qui pèsent, la gauche qui jamais ne désespère, et les