Aux municipales, la résistance du PS est toute relative

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sans se laisser aller au triomphalisme, les dirigeants du Parti socialiste (PS) ont trouvé dans les élections municipales un motif de soulagement. Plusieurs d’entre eux évoquent une étape importante dans la « renaissance » de leur organisation. Le maintien global de ses positions et même des conquêtes de grandes villes comme Nancy ou Saint-Denis illustreraient, en effet, la résilience d’un parti ayant subi un véritable effondrement en 2017, mais restant incontournable à gauche grâce à son implantation territoriale.