Philippe de Villiers débarque dans la majorité en habits de chouan

Par
A l'UMP comme à l'Elysée, on pavoise: en élargissant sa majorité à Philippe de Villiers et aux chasseurs de Frédéric Nihous, Nicolas Sarkozy vient de réaliser un coup fumant lui permettant tous les espoirs pour les prochaines élections régionales. Un risque bien repéré ce matin par plusieurs responsables de gauche. Mais au fait qui est Philippe de Villiers. Petit rappel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce jeudi matin, la sarkozie pavoise tandis que le PS s'inquiète d'une UMP allant «de De Villiers à Bockel»: après les fruits de l'ouverture à gauche, voilà que les semences de l'ouverture à droite promettent une belle moisson pour les régionales de l'an prochain. A l'exception notable de François Fillon, les supporters du président applaudissent à la réunion qui s'est tenue mercredi à l'Elysée de tous les responsables des partis de la majorité, en présence du chef de l'Etat. Le 22 septembre prochain, Philippe de Villiers pour le Mouvement pour la France et Frédéric Nihous pour les chasseurs feront une entrée en fanfare au comité de liaison de la majorité. Finies les bisbilles, oubliées les petites phrases. Vous n'entendrez plus le président du conseil général de Vendée vitupérer contre l'«UMPS» ou comparer Nicolas Sarkozy à un «lapin tambour duracell» comme ici.