Les frais imaginaires du «chevalier blanc» de l’Assemblée nationale

Par

Député de la Lozère depuis 2002, l’avocat Pierre Morel-À-L’Huissier a fait de l’exemplarité en politique un mantra. Mais des documents consultés par Mediapart révèlent que l’élu s’est fait rembourser des frais imaginaires avec de l’argent public.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Parce qu’il se dit fidèle à ses principes, Pierre Morel-À-L’Huissier ne s’est pas fait que des amis. Surtout depuis le jour où le député Les Républicains (LR) de la Lozère a décidé de ne plus serrer la main à Patrick Balkany, son ex-collègue de l’Assemblée ayant dissimulé quelques biens à l’étranger.