Relaxe d’un militant poursuivi pour refus de prélèvement génétique

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé, vendredi 3 novembre, la relaxe d’Yvan Gradis, militant antipublicité poursuivi pour avoir refusé son fichage génétique après avoir été condamné dans le cadre d’une de ses actions.