Relaxe d’un militant poursuivi pour refus de prélèvement génétique

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

une décision qui l'affiche bien !wink

Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG), pour ceux qui comme moi ne connaissent pas le sigle.

En effet, que penser d'une justice qui ne respecte pas la justice ? Etat de droit ? On s'en éloigne chaque jour un peu plus.
En effet, que penser d'une justice qui ne respecte pas la justice ? Etat de droit ? On s'en éloigne chaque jour un peu plus.
La France est encore moins un état de droit depuis le 31 octobre, date de la mise en application de la loi antiterroriste. Si jamais elle l'a été, une illusion nationale !

Par ces temps de lutte contre les diverses formes de harcèlement sexuel, la France est aussi le "pays des doigts de l'homme".

Et dire qu'on continue à apprendre aux enfants des écoles que la France est "le" pays des droits de l'homme...

Quelle blague !

La France n'est que le pays de la déclaration des droits de l'homme...

La France est 23éme au classement de Transparency.

31 novembre ?

Achetons des dodoches !

Dodoche par Therese Rolland sur L'Internaute

 

J'ai eu un accident avec un 2VC sur le périph à Paris en 1976, cette bagnole devrait être interdite à la circulation.

* * * * * * * * * Cette intrusion agressive des panneaux de pub marchande vulgaire dans

l'espace public m'insupporte , me révolte  .

Mais que ce monde marchand nous foute la paix ! qu'il arrête de nous polluer les yeux , les oreilles , le cerveau en un mot yell

  • Nouveau
  • 03/11/2017 21:39
  • Par

C'est simple: la branche de l'autorité judiciaire chargé de contrôler ces fichiers FNAEG n'est pas en mesure de le faire. Ce fichier est trop attrape tout pour être utile à qui que ce soit, intérêt public et intérêts privés. Trop d'information tend à nuire à l'information, l'algorithme ne personnalise pas.

Merci pour ce brillant exposé du droit en vigueur et du contexte. Les tribunaux se chargeront de convaincre l'exécutif de publier ce fameux décret ! Au passage, merci la Cour de Strasbourg !
  • Nouveau
  • 03/11/2017 22:31
  • Par

Cela va si vite pourtant de reconnaître le droit européen, parfois, mais c'est vrai il ne s'agit pas des mêmes requérants, actionnaires vite satisfaits, citoyens, de l'autre, que l'on aimerait fichés surtout s'ils ne marchent pas dans la combine . L'ordre policoéconomique  a choisit en France la tactique de "la terre brulée" .

Très juste, pourtant, je vous assure, que je suis contre la balkanisation de la corruptionwink.

C'est ce que j'allais relever
C'est ce que j'allais relever
  • Nouveau
  • 04/11/2017 13:42
  • Par

Bravo et félicitations aux magistrats pour ce jugement "de bon sens" ; il faut juste espérer que cette prise de position ne va pas être l'occasion de "sanctions masquées", vu la confiance qu'on peut avoir dans nos gouvernants, qui ne supportent pas trop la contradiction et les "fortes têtes". Et pour une fois, l'Europe a servi à quelque chose en tapant sur les doigts du gouvernement français.

 

La lutte que mènent ces militants contre la pollution publicitaire est absolument nécessaire. Merci à ces gones courageux.

Oui, une action simple enfin qui paraît simple mais dangereuse. Dangereux en effet de s'attaquer à un symbole de cette p....n de société.

La bonne solution est que tous les enfants, à la naissance, soient inscrits automatiquement sur cette liste. Évidemment, tout étranger, de quelque provenance qu'il soit, devra se soumettre à un prélèvement permettant son inscription dans la liste. On peut facilement imaginer que cette activité nécessitera nombre d'emplois, conséquence surement appréciée par le ministère de l'Intérieur. De plus, on peut également penser que cela nécessitera des moyens spécifiques, en particulier informatiques, qui créeront aussi beaucoup d'emplois. À terme, on pourrait organiser toute la société pour que chacun ait un emploi policier, à plein temps ou à mi-temps, ce qui pourrait définitivement mettre un terme au douloureux problème du chômage.

voilà qui remplacerait avantageusement le revenu universel !

Sans compter que nous aurions enfin un système efficace de prévention du crime en repérant au plus tôt les potentiels tueurs, violeurs, homos, sémites etc. Si seulement on avait eu le FNAEG en 44... Enfin bon, maintenant au moins, on est prêts pour la Troisième !
  • Nouveau
  • 10/11/2017 14:46
  • Par

Espérons que cette décision fasse jurisprudence !

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale

Yvan Gradis a collaboré à Mediapart en tant que correcteur, en 2016 et 2017.