Face au méthane, les options divergentes des syndicats agricoles

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Avant le rapport du Giec de l’été 2019, la chose n’était guère connue. Mais depuis, difficile de l’ignorer : à l’échelle planétaire, l’agriculture et la déforestation sont responsables de 23 % des émissions de gaz à effet de serre. Parmi ces gaz, deux sont intrinsèquement liés à l’activité agricole et sont nettement plus destructeurs pour l’atmosphère que le CO2 : le protoxyde d’azote et le méthane.