Le contrat qui devait vendre Ecomouv à l'opinion

Par

Président de la fédération française des sociétés d’assurances, très introduit dans les médias, Bernard Spitz a aussi une société de conseil. En août 2010, celle-ci a passé contrat avec Autostrade pour promouvoir le groupe italien et Ecomouv en France. « Rien que de très banal », dit-il.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un contrat de communication, pour ne pas dire de lobbying, comme il en existe sans doute des milliers. Il donne un assez bon éclairage sur la façon dont les entreprises envisagent leur communication, déploient des moyens pour bien encadrer la curiosité de la presse.