Les lycéens entrent à leur tour dans la danse de la contestation

Par et

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont la hantise de tout pouvoir en place. Les lycéens entrent à leur tour dans la danse de la révolte qui secoue le pays depuis trois semaines. Par essence, ces mouvements sont imprévisibles et incontrôlables. Il est encore difficile de savoir si l’élan des « gilets jaunes » sera suffisamment puissant pour rebondir jusqu’à la jeunesse. Mais quelque chose se met en branle.