Les lycéens entrent à leur tour dans la danse de la contestation

Par et

Plus d’une centaine de lycées ont été perturbés lundi. L’organisation UNL, rejointe par la FIDL et le SGL, avait appelé les jeunes à se mobiliser contre les réformes du baccalauréat, du lycée et de Parcoursup. Pour le moment, la stratégie de convergence avec les « gilets jaunes » n’est pas définie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont la hantise de tout pouvoir en place. Les lycéens entrent à leur tour dans la danse de la révolte qui secoue le pays depuis trois semaines. Par essence, ces mouvements sont imprévisibles et incontrôlables. Il est encore difficile de savoir si l’élan des « gilets jaunes » sera suffisamment puissant pour rebondir jusqu’à la jeunesse. Mais quelque chose se met en branle.