France

Cette semaine dans « À l’air libre »

Cette semaine, dans « À l’air libre », des enquêtes, des reportages, des interviews… et, surtout, un ton que vous n’entendrez pas ailleurs.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF
© Mediapart

À quelques jours du premier tour de la primaire des Républicains, « À l’air libre » a reçu Aurélien Pradié, secrétaire général du parti, qui regrettait que la droite ne porte pas plus de combats sociaux. Mardi, reportage de nos envoyées spéciales en Pologne auprès de ces exilés qui survivent dans des conditions inhumaines, et sur notre plateau, la chercheuse spécialiste des migrations Catherine Wihtol de Wenden et la militante Anaïs Vogel.

Mercredi, place à la jeunesse avec le débat des organisations étudiantes, en amont des élections du Crous. Sur notre plateau, les représentants de l’Unef, de l’UNI, de la FAGE et de l’Alternative ont débattu des solutions à mettre en place à l’université.

Enfin jeudi, émission spéciale à l’occasion de notre journée portes ouvertes numérique. La rappeuse Casey était notre invitée pour un grand entretien, avant une discussion avec ceux qui continuent de lutter malgré les vents mauvais. Enfin, les représentants de Jean-Luc Mélenchon, Anne Hidalgo et Yannick Jadot étaient sur notre plateau pour répondre à une question : la gauche est-elle déjà hors jeu pour 2022 ?

Rendez-vous la semaine prochaine, à 19 heures et en direct.

à l’air libre


Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Santé
par Youmni Kezzouf, Mathieu Magnaudeix et Pascale Pascariello
Blanquer, l’école à la renverse
par Mathilde Goanec
Financement de la vie politique — Enquête
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Blanquer, l’école à la renverse — Reportage
par Lucie Delaporte, Dan Israel, Khedidja Zerouali et Manuel Sanson

Nos émissions

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne