Alliot-Marie et le grand désordre de la Sarkozie

Par
L'affaire Alliot-Marie est le symptôme de la crise d'une présidence: bourdes à répétition de ministres, le silence du premier d'entre eux, les erreurs magistrales en politique étrangère, le conflit avec la justice. L'hyper-présidence est en plein désordre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

M'enfin, comme dit le président de la République, c'est pourtant simple. Et il l'avait déjà expliqué, haut et fort, face caméra, interviewé par David Pujadas le 12 juillet 2010: « Des ministres ont commis des indélicatesses ou des maladresses. Je le leur ai dit. Ils en ont immédiatement tiré les conséquences. »