Enfin un toit pour quatre lycéens de Saint-Ouen, en région parisienne

Par

Les lycéens et enseignants du lycée Auguste-Blanqui à Saint-Ouen se battent depuis des mois pour trouver un logement à sept élèves et leurs familles. Quatre d'entre eux se sont vu proposer une résidence hôtelière, après des semaines dans la rue ou en hébergement d'urgence.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est le soulagement, raconte le Bondy Blog, qui chronique depuis le début le combat du lycée Auguste-Blanqui de Saint-Ouen (en région parisienne) pour trouver un logement à sept lycéens et leurs familles. Des chambres ont finalement été trouvées dans une résidence hôtelière du 93. Pour les trois autres lycéennes, qui vivent avec leur famille dans un hôtel à Sevran, la situation n’a pas vraiment changé, explique la journaliste Nassira El Moaddem. Leur logement reste indigne, selon le Bondy Blog : pas de cuisine, pas de machine à laver. L'une vit avec sa sœur et sa maman, l’autre avec ses parents et un petit frère d’un an et demi. Une des lycéennes a dû consulter un médecin à plusieurs reprises à cause de puces de lit. La véritable mise à l'abri, obligation de l'État pour les mineurs, est encore loin pour tous les élèves de Saint-Ouen.