Eurovision: Bilal Hassani se défend, s'en prend aux "haineux"

Par
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Mediapart fait le choix d'un participatif sans modération a priori, merci de respecter notre charte. La rédaction peut mettre en valeur certains commentaires et se réserve le droit de supprimer tout commentaire hors sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier.

Tous les commentaires

laissons le tranquille bon sang ! il s 'est expliqué, s'est excusé sur Israel, quest ce quils veulent de plus?

je trouve qu'il a beaucoup d e merite a faire face au deferlement d  e haine homophobe et raciste sur le s reseaux sociaux, trsite France rance.

L'apartheid, les épurations ethniques et les génocides, c'est dans le monde arabo-musulman  qu'on les trouve. 

En Iran où existe toujours l'infamant statut de dhimmi à l'encontre des quelques juifs et chrétiens qui y sont encore.

Au Pakistan où j'ai appris avec stupéfaction que des puits sont réservés aux musulmans et qu'interdiction est faite aux chrétien d'y boire parce que l'eau s'en trouverait souillée. Persécution aussi des Pachtounes des territoires tribaux. Et je ne parle pas des chiites.

En Irak où ce sont aujourd'hui les sunnites qui sont opprimés par les chiites, ces derniers l'ayant été par les sunnites du temps de Saddam. Et c'est même cette persécution qui a favorisé l'essor de Daech.

En Mauritanie, où l'esclavage des noirs est toujours pratiqué dans les régions où la loi coranique supplante le droit civil.

En Afghanistan ce sont aussi les chiites qui ont à souffrir de discriminations et l'Iran se charge de les caser en Syrie pour le compte de Bachar qui est en train de vider des régions entières des sunnites qui s'étaient révoltés et qui sont toujours jugés peu sûrs par les Alaouites au pouvoir.

En Libye où sont réapparus les marchés aux esclaves sub-sahariens.

Dans le Sinaï où les bédouins prospèrent en ayant développé une véritable industrie du rapt et de la torture en ligne pour extorquer de l'argent aux familles des Érythréens soumis à d'abominables traitements.

Au Darfour où c'est au nom de leur prétendue arabité que les milices Janjawids se sont autorisées à génocider les autres communautés musulmanes ou chrétiennes pour le compte du gouvernement de Karthoum. Et ça continue encore, d'autant qu'aujourd'hui ces mêmes milices Janjawids servent de garde-frontière à l'UE pour refouler les réfugiés. 

Je passe sur la Somalie. Doit on aborder le cas du Sahara occidental ou de la Kabylie ?

Et les Kurdes ? musulmans massacrés hier par l'Irak de Saddam, aujourd'hui par la Turquie d'Erdogan, et entre les deux par les bons sunnites de Daech, ne savent-ils pas ce qu'est l'apartheid ?

Quid de la guerre civile au Yémen ? N'est-ce pas précisément parce que les Houthis se sont sentis exclus et relégués habitants de seconde zone qu'ils se sont révoltés ?

Parlerons-nous des Coptes d'Égypte systématiquement visés par des attentats, parfois avec la complicité du Pouvoir. Ou du traitement réservé aux Frérots ?

Bref, la liste est inépuisables des exactions commises par des musulmans au nom de leur prétendue religion puisque l'Islam n'est pas une religion comme les chrétiens peuvent l'entendre mais bien une idéologie. Une idéologie raciste qui n'accorde pas les mêmes droits aux musulmans et aux autres. Et qui même au sein des musulmans sur-valorise l'arabité.  Une idéologie agressive qui veut s'imposer à tous et par tous les moyens.

Partout dans le monde islamique les minorités sont persécutées. Pour mémoire, au début du XXe siècle le monde arabo-musulman comprenait 20% de chrétiens. Aujourd'hui ? il en reste à peine 4%. Ceux qui n'ont pas été massacrés ont fuit vers l'Occident.

A la création de l'État d'Israël, un million de juifs vivaient dans le monde arabe. "Expulsés, poussés au départ, légalement discriminés, spoliés, les Juifs des pays arabes ont, pour 600 000 d’entre eux, trouvé refuge en Israël et, pour 300 000 environ, en Europe de l’Ouest, notamment en France et en Amérique du Nord". Aujourd'hui il ne reste plus guère que quelques minuscules communautés au Maroc ou, on l'a vu, en Iran. Étrangement il n'est fait nulle part mention de cet exode beaucoup plus important que celui des arabes de Palestine (la fameuse Nakba) qui a pourtant seul droit de cité.

Alors effectivement, pour les Juifs et les Chrétiens du monde Arabe on ne peut effectivement pas parler d'apartheid, car c'est bien d"épuration ethnique dont il s'agit.

Et on ne peut pas plus parler d'arpatheid pour les arabes de Cis-Jordanie quoiqu'en pensent les idiots utiles au cerveau bien lavé par l'intense propagande des 57 États de l'Organisation de la Coopération Islamique. Ces mêmes 57 États anti-droit-de-l'hommiste qui après l'Unesco se sont emparés du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies où siègent actuellement et entre autres l'Arabie Saoudite (également membre de la Commission de la condition des femmes), l'Égypte, le Pakistan, l'Irak, le Qatar, la Somalie, l'Afghanistan, Bahreïn, Cuba, la Chine, la RDC etc.

Ce sont ces États qui sont sensés défendre les droits de l'Homme sur la planète. Toutes ces dictatures se protègent les unes les autres et se focalisent exclusivement sur la condamnation d'Israël. Israël a lui seul a fait l'objet de plus de condamnations que tout le reste du monde réuni. Le Conseil des Droits de l'Homme a été détourné de son objet pour servir d'arme politique à l'encontre du seul État d'Israël. C'est encore un grand apport de l'Islam que d'avoir détruit le projet même de défense des droits de l'homme au sein de l'ONU. Et la prochaine étape c'est de faire reconnaitre le blasphème comme une forme de racisme.

Merci à vous, l'idiot utile, d'agir en bon petit propagandiste de l'Islam conquérant.

anti-sion

 

  • Nouveau
  • 04/02/2019 20:12
  • Par

 

"Merci à vous, l'idiot utile, d'agir en bon petit propagandiste de l'Islam conquérant."

Le sionisme est une idéologie politique du XIXe siècle qui a émergé à un moment où les Juifs étaient définis comme irrévocablement en dehors d’une Europe chrétienne. L’antisémitisme européen a menacé et mis fin à des millions de vies juives – dans des pogroms, en exil et dans l’Holocauste.

Je vous renvoie donc votre remerciement. Lorsque vous aurez ouvert un livre d'histoire et lorsque vous aurez de réels éléments de comparaison, à ce moment-là, peut-être, vous pourrez débattre. Je vous invite donc à vous informer dans un premier temps grâce à ce documentaire :

Résumé :

"Depuis les premiers liens entre les tribus juives d’Arabie et le Prophète Muhammad jusqu’aux récents conflits du Proche-Orient, en passant par les civilisations de Bagdad et de Cordoue, sans oublier l’Empire ottoman, le monde perse et même l’espace européen, les relations tour à tour fécondes ou tumultueuses entre juifs et musulmans sont ici exposées et analysées en toute impartialité.
Quelque cent vingt auteurs de tous les pays ont participé à cette encyclopédie unique en son genre, dans un esprit d’interdisciplinarité qui permet de rendre compte des multiples facettes du sujet. Les difficultés du temps présent se trouvent ainsi réinterprétées à la lumière d’une histoire resituée dans la longue durée.
Un ouvrage de référence richement illustré, à la fois clair et accessible, qui constitue un outil précieux pour une meilleure compréhension entre les cultures."

images?q=tbn:ANd9GcQRDtB3nIy8Aq88yat2H9SH4oU-f3-uGLi5Ir61CtOdHs8QyXU-

De plus, je constate que vous n'avez pas réalisé que les conflits au Moyen-Orient et un peut partout dans le monde sont le résultats de politiques menées par les dirigeants d'Europe, des Etats-Unis entre autres. Qui arme ces états que vous citez ? Qui entretient des relations plutôt chaleureuses et fructueuses avec ces dirigeants ? La religion a bon dos, et permet aux idiots utiles de déblatérer, pendant ce temps-là, on poursuit les pillages des ressources, les spoliations de terres, des zones stratégiques mises sous contrôle... 

 

 

 

 

[...] En créant une hiérarchie raciste avec des Juifs européens au sommet, le sionisme a effacé ces histoires et détruit ces communautés et relations. En Israël, des personnes juives de couleur – du monde arabe, d’Afrique du Nord et d’Afrique orientale – sont depuis longtemps soumises à une discrimination érigée en système et à la violence de la part du gouvernement israélien.

Cette hiérarchie crée également des espaces juifs où les Juifs de couleur sont marginalisés, nos identités et nos engagements sont questionnés et interrogés et nos expériences niées. Cela nous empêche de nous voir – nos frères juifs et autres êtres humains – dans notre pleine humanité.

Les interprétations sionistes de l’histoire nous ont appris que le peuple juif est seul et que, pour remédier aux torts de l’antisémitisme, nous devons nous considérer comme toujours attaqués et que nous ne pouvons faire confiance aux autres. Cela nous enseigne la peur, et que la meilleure réponse à la peur est un pistolet de plus gros calibre, un mur plus haut, un checkpoint plus humiliant.

Plutôt que d’accepter une prétendue nécessité de l’occupation et de la dépossession, nous choisissons une voie différente. Nous apprenons des Juifs antisionistes qui nous ont précédés et savons que tant que le sionisme existera, il existera une dissidence juive.

Alors que nous faisons face à l’antisémitisme violent alimenté par le nationalisme blanc aux États-Unis aujourd’hui, nous avons choisi la solidarité. Nous choisissons la libération collective. Nous choisissons un avenir où tout le monde, y compris les Palestiniens et les Israéliens juifs, peut vivre librement dans des communautés vivantes, sûres et justes, où les besoins fondamentaux de l’homme sont satisfaits. Joignez-vous à nous.

Janvier 2019 – L’article original en anglais sur le site de JVP – Traduction : Chronique de Palestine

Voir en ligne : l’article sur le site de Chronique de Palestine

De plus, je constate que vous n'avez pas réalisé que les conflits au Moyen-Orient et un peut partout dans le monde sont le résultats de politiques menées par les dirigeants d'Europe, des Etats-Unis entre autres.

Sans blague ? C'est sans doute l'effet du hasard si vous ne placez que l'Europe et les États-Unis sur le banc des accusés. Et naturellement il n'y a pas une once de racisme dans votre manière de vous représenter le monde arabo-musulman comme peuplé d'inoffensifs irresponsables ? Jamais coupables de rien, c'est toujours la faute des autres. C'est le grand complot sioniste qui fout sa merde au Cashmire, en Indonésie, aux Philippines, dans les Balkans, en Tchétchénie, au Xinjiang, en Birmanie, en Somalie, au Soudan, en Érythrée, au Yémen ... et jusqu'à Cachan et Sarcelle.

La lèpre nationaliste, c'est bon pour la France et Israël, mais le nationalisme arabe ça vaut peau de balle ? Idem quand Israël se proclame comme État Juif. Dans votre secte d'antisioniste on crie tout de suite au racisme. Mais bien sûr il n'y a rien de raciste dans ces sociétés idéales que sont les Républiques Islamiques. Un État Juif, c'est raciste mais une République Islamique, ça ne l'est pas. Comprenne qui pourra, ou plutôt on a très bien compris ! 

Dommage qu'un érudit de votre qualité ne trouve rien à dire sur la très curieuse manière dont  le Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU rempli sa mission en ne traitant que d'un seul sujet, le conflit israélo-arabe.

Vos nombreuses lectures pourraient peut-être aussi nous éclairer sur l'impérieuse nécessité  qu'il y aurait à détruire le seul et unique État juif de la planète (objectif affiché et assumé de tous les antisionistes) pour y substituer un 23è et/ou un 24è État arabo-musulman qui ne se distinguera en rien de ses voisins et qui en plus sera très rapidement avalé par les plus puissants d'entre eux.

En fait, vous n'avez rien à dire sur rien sauf à me renvoyer à votre bouquin sur les relations entre juifs et musulmans depuis la nuit des temps (ou plutôt depuis la naissance de l'Islam) ? Et qui trouverais-je sinon des massacres (à commencer par ceux perpétrés par Mahomet lui-même) et l'asservissement au statut discriminatoire de dhimmi ? L'apartheid, c'est l'Islam qui l'a inventé. 

Dans cet ouvrage sans doute passionnant, trouve-t-on des informations élémentaires comme le simple fait qu'en arabe yahud (juif) est une insulte ? ou que les lettrés qui ne sont pas des gens vulgaires préfèrent à ce vocable les expressions savantes issue de la haute tradition coranique comme fils de singes et de porcs ou fils de singes et de chiens ? et que ces expressions sont sur-abondamment utilisées dans les discours publiques et dans tous les médias arabophones pour désigner les juifs ? Et c'est vous qui venez encore  nous parler de racisme en Israël quand l'Iran organise des concours de caricatures sur l'Holocauste ?

Un commentaire l'antisio ?

Pour en revenir à votre post initial, vous qui avez l'air tellement bien renseigné, montrez nous donc la liste des organisations musulmanes qui ont apporté leur soutien à Asia Bibi, cette pakistanaise,  mère de 3 enfants, condamnée à mort pour avoir bu dans un puit réservé aux musulmans. Je serais curieux de voir ça.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale