La semaine folle de l'UMP, à la chasse aux électeurs du FN

Par
Il suffit de reprendre tous les propos sur «les flux migratoires incontrôlables», les «racines» chrétiennnes de la France et celles de DSK, l'invitation faite à Eric Zemmour... pour voir combien l'UMP vient de se lancer, sans filet, à la poursuite du Front national.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On se souviendra longtemps de ces six derniers jours comme de la semaine où Nicolas Sarkozy a dégainé son «plan anti-FN» pour 2012, destiné à siffler l'électorat de Marine Le Pen. Un «plan anti-FN», Jean-François Copé en avait commandé un très officiellement le 15 décembre dernier à trois élus représentatifs des courants de la majorité (Catherine Vautrin, Thierry Mariani, Marc-Philippe Daubresse). Mais rendue à la mi-février, leur copie a été jugée trop molle, trop centriste: Jean-François Copé l'a passée à la broyeuse, sans qu'on en lise une ligne. Visiblement, la majorité s'est trouvé un plan de rechange, improvisé à l'Elysée dans le feu des révolutions arabes.