Fillon, candidat somnambule à Aubervilliers

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Allez, à demain ! » La petite foule de supporteurs de François Fillon le sait. Le meeting express auquel ils viennent d’assister aux docks d’Aubervilliers, ce samedi après-midi, n’est qu’une étape. Une répétition avant le grand jour. Tous en sont, en tout cas, persuadés : seule une immense mobilisation ce dimanche au Trocadéro pourra sauver leur candidat, plus isolé que jamais après les défections en cascade dans son camp depuis mercredi. « Il pleuvra mais on aura des parapluies », lance à la cantonade un participant qui sort, comme la plupart, galvanisé par le discours très combatif – mais franchement hors-sol – qu’ils viennent d’entendre.