CJR: la justice par et pour les politiques

Par

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On ne sait pas encore si le président Dominique Pauthe a livré aujourd’hui la dernière, l’avant-dernière décision de la Cour de justice de la république (CJR), ou si l’institution créée en 1993 a encore de beaux jours devant elle. À deux reprises, en 2013 et 2019, des projets de loi constitutionnelle ont mis sa suppression à l’ordre du jour, avant de quitter l’agenda puis de tomber dans l’oubli.