Bercy s'acharne contre l'Insee avec un plan d'austérité

Par

Dans un mail du 19 février à tous les personnels, que Mediapart s'est procuré, le directeur général de l'Insee, Jean-Philippe Cotis, révèle que Bercy veut lui imposer une réduction de 20% de ses crédits de fonctionnement. Ce plan d'austérité intervient alors que l'institut fait déjà l'objet d'un plan de délocalisation imposé par Nicolas Sarkozy, que l'indépendance de l'Insee agace. Rouage décisif de toute vie démocratique, l'information économique risque d'en pâtir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour l'immense majorité des agents de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), c'est plus qu'une coïncidence; c'est de l'acharnement. Alors que l'institut fait déjà l'objet d'un plan de délocalisation à Metz, qui est très controversé, le ministère des finances l'a sommé de mettre en œuvre pour 2010 un véritable plan d'austérité, avec une réduction de 20% de ses crédits de fonctionnement. Si ce plan devait s'appliquer, l'Insee ne pourrait pas mener certaines de ses missions, aussi décisives soient-elles pour l'information économique et donc la vie démocratique du pays.